Giniel de Villiers (Toyota) avait été sanctionné pour avoir effectué une man?uvre dangereuse vis-à-vis d'un motard lors de la deuxième étape du rallye lundi et avoir ensuite continué sa route. Giniel de Villiers reculait ainsi de la 4e à la 38e place au classement général, à près de 6 heures du leader, son coéquipier chez Toyota Gazoo Racing, le Qatari Nasser al-Attiyah. Déjà sanctionné de cinq minutes de pénalité pour un accrochage avec un motard chilien qu'il avait percuté lors de la première étape, le Sud-Africain avait échappé de peu à l'exclusion. Le voilà désormais à nouveau 4e au général à 51 minutes et 56 secondes de Nassel al-Attiyah, mais à 1 minute et 29 secondes seulement de la 3e place occupée par le Français Sebastien Loeb et Fabian Lurquin. (Belga)

Giniel de Villiers (Toyota) avait été sanctionné pour avoir effectué une man?uvre dangereuse vis-à-vis d'un motard lors de la deuxième étape du rallye lundi et avoir ensuite continué sa route. Giniel de Villiers reculait ainsi de la 4e à la 38e place au classement général, à près de 6 heures du leader, son coéquipier chez Toyota Gazoo Racing, le Qatari Nasser al-Attiyah. Déjà sanctionné de cinq minutes de pénalité pour un accrochage avec un motard chilien qu'il avait percuté lors de la première étape, le Sud-Africain avait échappé de peu à l'exclusion. Le voilà désormais à nouveau 4e au général à 51 minutes et 56 secondes de Nassel al-Attiyah, mais à 1 minute et 29 secondes seulement de la 3e place occupée par le Français Sebastien Loeb et Fabian Lurquin. (Belga)