Au cours des mois de novembre et décembre de chaque saison, le manager des licences, Nils Van Brantegem, effectue un contrôle intermédiaire de la parfaite exécution des obligations financières. Les 25 clubs professionnels doivent pouvoir prouver qu'ils ont payé les salaires des joueurs, des membres du staff technique et du personnel, qu'ils ont payé tous les impôts et taxes et que les loyers du stade et des installations d'entraînement ont été payés. Le club qui ne remplit pas les conditions provisoires peut être sanctionné par une amende ou même une interdiction de transfert. Mais la Commission des licences n'a pas eu à imposer de sanctions cette année. Malgré la crise du coronavirus, tous les clubs professionnels ont passé avec succès ce contrôle provisoire. (Belga)

Au cours des mois de novembre et décembre de chaque saison, le manager des licences, Nils Van Brantegem, effectue un contrôle intermédiaire de la parfaite exécution des obligations financières. Les 25 clubs professionnels doivent pouvoir prouver qu'ils ont payé les salaires des joueurs, des membres du staff technique et du personnel, qu'ils ont payé tous les impôts et taxes et que les loyers du stade et des installations d'entraînement ont été payés. Le club qui ne remplit pas les conditions provisoires peut être sanctionné par une amende ou même une interdiction de transfert. Mais la Commission des licences n'a pas eu à imposer de sanctions cette année. Malgré la crise du coronavirus, tous les clubs professionnels ont passé avec succès ce contrôle provisoire. (Belga)