Tous les clubs évoluant en Division 1A la saison prochaine ont obtenu leur licence pour évoluer en Jupiler Pro League pour la saison 2022-2023, a communiqué la fédération royale belge de football mercredi.

Le dossier le plus épineux concernait le Standard après la reprise du club liégeois par la société 777 Partners. L'auditorat des licences avait certes rendu un avis favorable dans son rapport le mois dernier, mais soumis à certaines conditions que le cercle liégeois a manifestement rempli. Tous les clubs demandeurs ont ainsi reçu leur précieux sésame pour le football professionnel, sauf l'Excel Mouscron. Les Hurlus, qui évoluent en D1B Pro League, ont été recalés en première instance et écopent en outre d'une amende de 5.000 euros. C'est la 7e fois en huit saisons que les Mouscronnois n'obtiennent pas leur licence en première instance, recourant ensuite à la cour d'arbitrage pour le sport (CBAS) pour obtenir le droit de poursuivre.

Tous les clubs évoluant en Jupiler Pro League, sauf Seraing, ont en outre reçu leur licence européenne. Quatre clubs ont aussi reçu leur sésame sans aucune condition ni suivi de leur dossier: Charleroi, le Club de Bruges, Courtrai et Genk. La Commission des licences de l'Union belge a rendu sa décision mercredi la communiquant aux clubs concernés dans l'après-midi. L'Union belge communiquera les motivations des décisions plus tard dans la journée. Dans les séries amateures, La Louvière Centre et Rebecq n'ont pas obtenu leur licence. Et des quinze clubs évoluant en Nationale, quatre seulement peuvent rejoindre la D1B Pro League pour remplacer Virton, dégradé: Liège, le Patro Eisden Maasmechelen, Dender et Visé.

Tous les clubs évoluant en Division 1A la saison prochaine ont obtenu leur licence pour évoluer en Jupiler Pro League pour la saison 2022-2023, a communiqué la fédération royale belge de football mercredi. Le dossier le plus épineux concernait le Standard après la reprise du club liégeois par la société 777 Partners. L'auditorat des licences avait certes rendu un avis favorable dans son rapport le mois dernier, mais soumis à certaines conditions que le cercle liégeois a manifestement rempli. Tous les clubs demandeurs ont ainsi reçu leur précieux sésame pour le football professionnel, sauf l'Excel Mouscron. Les Hurlus, qui évoluent en D1B Pro League, ont été recalés en première instance et écopent en outre d'une amende de 5.000 euros. C'est la 7e fois en huit saisons que les Mouscronnois n'obtiennent pas leur licence en première instance, recourant ensuite à la cour d'arbitrage pour le sport (CBAS) pour obtenir le droit de poursuivre. Tous les clubs évoluant en Jupiler Pro League, sauf Seraing, ont en outre reçu leur licence européenne. Quatre clubs ont aussi reçu leur sésame sans aucune condition ni suivi de leur dossier: Charleroi, le Club de Bruges, Courtrai et Genk. La Commission des licences de l'Union belge a rendu sa décision mercredi la communiquant aux clubs concernés dans l'après-midi. L'Union belge communiquera les motivations des décisions plus tard dans la journée. Dans les séries amateures, La Louvière Centre et Rebecq n'ont pas obtenu leur licence. Et des quinze clubs évoluant en Nationale, quatre seulement peuvent rejoindre la D1B Pro League pour remplacer Virton, dégradé: Liège, le Patro Eisden Maasmechelen, Dender et Visé.