Les Bleus enchaînent ainsi un cinquième revers de suite face au XV du Poireau, plus battu depuis la demi-finale de la Coupe du monde 2011. Les Gallois, qui ont déjà fait une croix sur le Grand Chelem après le nul face à l'Irlande (16-16), peuvent continuer à croire en la victoire finale puisqu'ils enchaînent un deuxième succès de rang après avoir dominé l'Ecosse (27-23) il y a deux semaines. Les Français n'ont pourtant pas démérité dans le chaudron du Millennium, laissé finalement toit ouvert en raison d'un incident technique. Mais contre une équipe du pays de Galles parfaitement huilée, comptant quasiment trois fois plus de sélections que les Bleus, la marche était décidément trop haute. Le XV de France n'était mené que de 3 points à la pause (6-3), en ayant seulement encaissé deux pénalités de l'ouvreur Dan Biggar. Mais les vannes se sont soudainement ouvertes au retour des vestiaires, durant 7 minutes cauchemardesques. Une première pénalité de Biggar puis un essai de l'ailier George North en contre-attaque, creusèrent d'un coup la tombe des Français (16-3). Les Bleus ont ensuite assiégé les 22 mètres gallois. Mais une nouvelle pénalité de Biggar (19-3, 65e) ne leur laissa plus que la perspective de sauver l'honneur par Guirado (79e). (Belga)

Les Bleus enchaînent ainsi un cinquième revers de suite face au XV du Poireau, plus battu depuis la demi-finale de la Coupe du monde 2011. Les Gallois, qui ont déjà fait une croix sur le Grand Chelem après le nul face à l'Irlande (16-16), peuvent continuer à croire en la victoire finale puisqu'ils enchaînent un deuxième succès de rang après avoir dominé l'Ecosse (27-23) il y a deux semaines. Les Français n'ont pourtant pas démérité dans le chaudron du Millennium, laissé finalement toit ouvert en raison d'un incident technique. Mais contre une équipe du pays de Galles parfaitement huilée, comptant quasiment trois fois plus de sélections que les Bleus, la marche était décidément trop haute. Le XV de France n'était mené que de 3 points à la pause (6-3), en ayant seulement encaissé deux pénalités de l'ouvreur Dan Biggar. Mais les vannes se sont soudainement ouvertes au retour des vestiaires, durant 7 minutes cauchemardesques. Une première pénalité de Biggar puis un essai de l'ailier George North en contre-attaque, creusèrent d'un coup la tombe des Français (16-3). Les Bleus ont ensuite assiégé les 22 mètres gallois. Mais une nouvelle pénalité de Biggar (19-3, 65e) ne leur laissa plus que la perspective de sauver l'honneur par Guirado (79e). (Belga)