"C'est énorme, je ne me rends pas compte que bientôt je vais aller aux Jeux Olympiques, là je crois que j'ai juste gagné un match, c'est bizarre. Il y a beaucoup de joies et d'émotions parce que cela fait des années que l'on se bat pour ça. Cela fait trois étés que l'on travaille toutes ensemble et que l'on se bat à fond pour créer des exploits. On écrit l'histoire et c'est vraiment génial", a dit Allemand. Le tournoi aura été intense avec beaucoup de pression sur les épaules des Belgian Cats et sur celles de sa meneuse liégeoise, 23 ans, qui a terminé avec une moyenne de 10 points et 5.3 assists après un non-match contre le Canada. "Ce duel contre le Canada était dans nos têtes et nous n'avions vraiment pas envie de revivre ça. A la mi-temps, c'est 23-21 pour la Suède et dans les vestiaires, on s'est dit que l'on était à 20 minutes d'un rêve olympique, que l'on ne pouvait rien laisser passer", a ajouté la joueuse de l'ASVEL. "On les avait maintenu à 23 points, ok, mais c'était à nous de prendre le tempo et c'est ce qu'on a fait en mettant plus d'agressivité. On a joué plus avec Emma aussi en attaque parce que, encore une fois, personne ne pouvait la tenir aujourd'hui. On pensait que ce serait un match serré jusqu'au bout, mais c'était justement très bien d'avoir creusé un écart, au lieu de courir après le score. Cela nous a permis de rester sereines en fin de match, même si la Suède a profité d'une ou deux erreurs pour revenir très fort". Antonia Delaere était aussi sous le coup de l'émotion après une rencontre stressante. "Je ne comprends toujours pas et puis parfois je pense: "oh, tiens on va aller aux Jeux Olympiques", expliquait l'ailière anversoise, hilare. "Je pense surtout qu'il y a quatre ans, si l'on m'avait dit ça, jamais je ne l'aurais cru. Chaque match a été très difficile, contre des styles différents. C'est un groupe d'amies et on s'est serré les coudes. Cela fait longtemps que l'on est ensemble dans cette équipe et c'est toujours un plaisir de se retrouver ensemble pour l'équipe nationale. Cela fait notre force et notre énergie aussi je crois. Ce que l'on va faire aux Jeux ? Je ne sais pas, aller pour une médaille pourquoi pas !" (Belga)

"C'est énorme, je ne me rends pas compte que bientôt je vais aller aux Jeux Olympiques, là je crois que j'ai juste gagné un match, c'est bizarre. Il y a beaucoup de joies et d'émotions parce que cela fait des années que l'on se bat pour ça. Cela fait trois étés que l'on travaille toutes ensemble et que l'on se bat à fond pour créer des exploits. On écrit l'histoire et c'est vraiment génial", a dit Allemand. Le tournoi aura été intense avec beaucoup de pression sur les épaules des Belgian Cats et sur celles de sa meneuse liégeoise, 23 ans, qui a terminé avec une moyenne de 10 points et 5.3 assists après un non-match contre le Canada. "Ce duel contre le Canada était dans nos têtes et nous n'avions vraiment pas envie de revivre ça. A la mi-temps, c'est 23-21 pour la Suède et dans les vestiaires, on s'est dit que l'on était à 20 minutes d'un rêve olympique, que l'on ne pouvait rien laisser passer", a ajouté la joueuse de l'ASVEL. "On les avait maintenu à 23 points, ok, mais c'était à nous de prendre le tempo et c'est ce qu'on a fait en mettant plus d'agressivité. On a joué plus avec Emma aussi en attaque parce que, encore une fois, personne ne pouvait la tenir aujourd'hui. On pensait que ce serait un match serré jusqu'au bout, mais c'était justement très bien d'avoir creusé un écart, au lieu de courir après le score. Cela nous a permis de rester sereines en fin de match, même si la Suède a profité d'une ou deux erreurs pour revenir très fort". Antonia Delaere était aussi sous le coup de l'émotion après une rencontre stressante. "Je ne comprends toujours pas et puis parfois je pense: "oh, tiens on va aller aux Jeux Olympiques", expliquait l'ailière anversoise, hilare. "Je pense surtout qu'il y a quatre ans, si l'on m'avait dit ça, jamais je ne l'aurais cru. Chaque match a été très difficile, contre des styles différents. C'est un groupe d'amies et on s'est serré les coudes. Cela fait longtemps que l'on est ensemble dans cette équipe et c'est toujours un plaisir de se retrouver ensemble pour l'équipe nationale. Cela fait notre force et notre énergie aussi je crois. Ce que l'on va faire aux Jeux ? Je ne sais pas, aller pour une médaille pourquoi pas !" (Belga)