Dans une nouvelle étape sans grande difficulté et assez courte, la victoire s'est logiquement jouée au sprint. En début d'étape, six coureurs, dont le Belge Stijn Steels (Topsport Vlaanderen-Baloise), ont tenté leur chance. Mais l'écart n'a jamais vraiment grimpé, le peloton maîtrisant bien la distance avec le groupe de tête. Tout s'est donc regroupé à près de 10 kilomètres de la ligne d'arrivée. Dans un sprint indécis, il aura même fallu la photo finish pour départager Van Poppel, Groenewegen et Arndt. Transféré à l'inter-saison depuis l'équipe Trek Factory, c'est le premier succès de Van Poppel pour le Team Sky. Au général, Dylan Groenewegen prècède de 6 secondes Van Poppel avant la dernière étape de dimanche, longue de 198 kilomètres entre Middlesbrough et Scarborough. Celle-ci comporte six monts, dont un à près de 10 kilomètres de l'arrivée. (Belga)

Dans une nouvelle étape sans grande difficulté et assez courte, la victoire s'est logiquement jouée au sprint. En début d'étape, six coureurs, dont le Belge Stijn Steels (Topsport Vlaanderen-Baloise), ont tenté leur chance. Mais l'écart n'a jamais vraiment grimpé, le peloton maîtrisant bien la distance avec le groupe de tête. Tout s'est donc regroupé à près de 10 kilomètres de la ligne d'arrivée. Dans un sprint indécis, il aura même fallu la photo finish pour départager Van Poppel, Groenewegen et Arndt. Transféré à l'inter-saison depuis l'équipe Trek Factory, c'est le premier succès de Van Poppel pour le Team Sky. Au général, Dylan Groenewegen prècède de 6 secondes Van Poppel avant la dernière étape de dimanche, longue de 198 kilomètres entre Middlesbrough et Scarborough. Celle-ci comporte six monts, dont un à près de 10 kilomètres de l'arrivée. (Belga)