"Mes coéquipiers ont tout fait pour m'amener dans de bonnes dispositions. Nous savions que le sprint en légère montée à Viana me conviendrait bien", a expliqué celui qui a aussi l'habitude de briller dans les labourés durant l'hiver. Le final a été marqué par le travail de Remco Evenepoel pour son leader Alaphilippe. "Il a imposé un rythme très élevé dans les derniers kilomètres, ce qui a engendré une véritable bagarre pour prendre la roue de Julian Alaphilippe. J'ai réussi à me faufiler dans son sillage et j'ai finalement obtenu mon premier podium une course de niveau WorldTour." Pour Hermans, ce résultat est "un bel accomplissement". "C'est une épreuve très relevée, le plateau de coureurs présents en atteste. Je suis heureux de mes sensations lors de ce sprint et je vais essayer de faire de même lors des prochaines étapes. Qui sait, avec un meilleur positionnement, faire mieux que cette troisième place est tout à fait concevable", a prévenu l'Anversois de 26 ans. (Belga)

"Mes coéquipiers ont tout fait pour m'amener dans de bonnes dispositions. Nous savions que le sprint en légère montée à Viana me conviendrait bien", a expliqué celui qui a aussi l'habitude de briller dans les labourés durant l'hiver. Le final a été marqué par le travail de Remco Evenepoel pour son leader Alaphilippe. "Il a imposé un rythme très élevé dans les derniers kilomètres, ce qui a engendré une véritable bagarre pour prendre la roue de Julian Alaphilippe. J'ai réussi à me faufiler dans son sillage et j'ai finalement obtenu mon premier podium une course de niveau WorldTour." Pour Hermans, ce résultat est "un bel accomplissement". "C'est une épreuve très relevée, le plateau de coureurs présents en atteste. Je suis heureux de mes sensations lors de ce sprint et je vais essayer de faire de même lors des prochaines étapes. Qui sait, avec un meilleur positionnement, faire mieux que cette troisième place est tout à fait concevable", a prévenu l'Anversois de 26 ans. (Belga)