"C'est incroyable de gagner devant son public. Nous avions prévu d'attaquer avec Astana et cela a vraiment bien tourné. C'est la 22e victoire pour notre équipe déjà", ce qui permet à Astana d'égaler Deceuninck-Quick Step au nombre de victoires cette saison. "Ce fut une semaine très difficile, mais chapeau vraiment pour tout le travail de l'équipe et nous avons pu finaliser cela de la meilleure manière qui soit", a ajouté Izagirre, saluant plus particulièrement le travail de son coéquipier danois Jakob Fuglsang, avec lui dans l'échappée de cinq coureurs à l'attaque. "Dans l'Azurki (col de première catégorie où s'est produite l'attaque à 60 km de l'arrivée, ndlr), je n'était pas au mieux, pour être franc, mais grâce à Jakob on a pu dessiner cette offensive et je crois que je peux dire que c'est grâce à lui si j'ai gagné. On a montré que l'on était un bloc solide." (Belga)

"C'est incroyable de gagner devant son public. Nous avions prévu d'attaquer avec Astana et cela a vraiment bien tourné. C'est la 22e victoire pour notre équipe déjà", ce qui permet à Astana d'égaler Deceuninck-Quick Step au nombre de victoires cette saison. "Ce fut une semaine très difficile, mais chapeau vraiment pour tout le travail de l'équipe et nous avons pu finaliser cela de la meilleure manière qui soit", a ajouté Izagirre, saluant plus particulièrement le travail de son coéquipier danois Jakob Fuglsang, avec lui dans l'échappée de cinq coureurs à l'attaque. "Dans l'Azurki (col de première catégorie où s'est produite l'attaque à 60 km de l'arrivée, ndlr), je n'était pas au mieux, pour être franc, mais grâce à Jakob on a pu dessiner cette offensive et je crois que je peux dire que c'est grâce à lui si j'ai gagné. On a montré que l'on était un bloc solide." (Belga)