L'Italien Dario Cataldo (Astana), seul en tête, a été repris dans l'ultime difficulté classée en 2e catégorie, l'Alto de Aiastia-San Miguel, dont le sommet était situé à 8 km de l'arrivée. L'Espagnol Daniel Navarro, le leader de Cofidis, a ensuite tenté sa chance peu avant le sommet. Il a été rejoint par Luis Leon Sanchez (Astana) dans la descente sinueuse longue de six kilomètres. Ils ont ensuite résisté de justesse au peloton. Luis Leon Sanchez décroche, à 32 ans, son 2e succès de l'année après la 2e étape du Tour d'Algarve en février. Il s'agit aussi de sa 32e victoire professionnelle. Mardi, la 2e étape, entre Markina-Xemein et le sommet de l'Ermite de Garrastatxu (2e catégorie), sera longue de 174,2 km. L'épreuve s'achève samedi par un contre-la-montre individuel de 16,5 km à Eibar. L'Espagnol Joaquim Rodriguez est le dernier vainqueur en 2015. . (Belga)

L'Italien Dario Cataldo (Astana), seul en tête, a été repris dans l'ultime difficulté classée en 2e catégorie, l'Alto de Aiastia-San Miguel, dont le sommet était situé à 8 km de l'arrivée. L'Espagnol Daniel Navarro, le leader de Cofidis, a ensuite tenté sa chance peu avant le sommet. Il a été rejoint par Luis Leon Sanchez (Astana) dans la descente sinueuse longue de six kilomètres. Ils ont ensuite résisté de justesse au peloton. Luis Leon Sanchez décroche, à 32 ans, son 2e succès de l'année après la 2e étape du Tour d'Algarve en février. Il s'agit aussi de sa 32e victoire professionnelle. Mardi, la 2e étape, entre Markina-Xemein et le sommet de l'Ermite de Garrastatxu (2e catégorie), sera longue de 174,2 km. L'épreuve s'achève samedi par un contre-la-montre individuel de 16,5 km à Eibar. L'Espagnol Joaquim Rodriguez est le dernier vainqueur en 2015. . (Belga)