Philippe Gilbert avait chuté le 29 août et s'était relevé avec une petite fracture de la rotule gauche, lui qui s'était déjà fracturé la même rotule sur le col de Portet-d'Aspet lors de l'édition 2018 du Tour. "Finalement, cette fracture de la rotule gauche était une réouverture de la fracture de 2018. C'est une fracture non consolidée qui n'était déjà plus si douloureuse quelques jours plus tard, c'est pourquoi j'ai pu reprendre l'entraînement assez tôt", a déclaré Philippe Gilbertvendredi. "Hier, j'ai fait une session de 4h30. J'ai vraiment envie de courir. Cette saison est déjà très courte et je souhaite faire des résultats. Cette course à étapes au Luxembourg est idéale pour moi. Déjà au Tour de Wallonie, j'ai pu observer les effets bénéfiques que la compétition avait sur ma forme. J'espère retrouver des sensations similaires au Tour du Luxembourg. J'ai peut-être manqué le Tour, mais il reste les classiques. Je suis ambitieux et j'ai faim de victoire", a conclu l'ancien champion du monde. (Belga)

Philippe Gilbert avait chuté le 29 août et s'était relevé avec une petite fracture de la rotule gauche, lui qui s'était déjà fracturé la même rotule sur le col de Portet-d'Aspet lors de l'édition 2018 du Tour. "Finalement, cette fracture de la rotule gauche était une réouverture de la fracture de 2018. C'est une fracture non consolidée qui n'était déjà plus si douloureuse quelques jours plus tard, c'est pourquoi j'ai pu reprendre l'entraînement assez tôt", a déclaré Philippe Gilbertvendredi. "Hier, j'ai fait une session de 4h30. J'ai vraiment envie de courir. Cette saison est déjà très courte et je souhaite faire des résultats. Cette course à étapes au Luxembourg est idéale pour moi. Déjà au Tour de Wallonie, j'ai pu observer les effets bénéfiques que la compétition avait sur ma forme. J'espère retrouver des sensations similaires au Tour du Luxembourg. J'ai peut-être manqué le Tour, mais il reste les classiques. Je suis ambitieux et j'ai faim de victoire", a conclu l'ancien champion du monde. (Belga)