"Je ne pensais plus pouvoir sprinter pour la victoire", a expliqué le pensionnaire de la formation INEOS Grenadiers. "Nous avions surtout dû continuer à rouler pour éviter un retour de l'arrière. Et puis, nous sommes revenus sur Mathieu van der Poel et Tadej Pogacar. Il a fallu prendre une décision en un quart de seconde. Les deux avaient ralenti et nous les avons repris. Mais, à ce jeu, Pogacar s'est laissé enfermer. Sur le coup, il ne nous a pas adressé de félicitations, on peut s'en douter." Le Slovène, finalement quatrième, était déçu de son résultat et a exprimé son mécontentement d'un geste rageur. "Personnellement, j'ai simplement joué mon sprint et il n'y avait plus de place pour Pogacar. Ce fut une très belle course, une belle aventure à regarder. Nous disputons jusqu'ici une belle saison de classiques avec l'équipe, nous avons roulé de très belles courses. Au Tour des Flandres, nous voulions jouer la gagne. Mais quand Van der Poel et Pogacar sont partis dans la finale, j'ai dû garder mon tempo, pour éviter d'exploser comme Fred Wright. Il faut savoir où sont ses limites. Je veux aussi saluer Mathieu van der Poel pour sa victoire, c'est incroyable quand on sait d'où il revient." Dylan van Baarle, 29 ans, compte cinq succès chez les professionnels, dont A Travers la Flandre en 2021. (Belga)

"Je ne pensais plus pouvoir sprinter pour la victoire", a expliqué le pensionnaire de la formation INEOS Grenadiers. "Nous avions surtout dû continuer à rouler pour éviter un retour de l'arrière. Et puis, nous sommes revenus sur Mathieu van der Poel et Tadej Pogacar. Il a fallu prendre une décision en un quart de seconde. Les deux avaient ralenti et nous les avons repris. Mais, à ce jeu, Pogacar s'est laissé enfermer. Sur le coup, il ne nous a pas adressé de félicitations, on peut s'en douter." Le Slovène, finalement quatrième, était déçu de son résultat et a exprimé son mécontentement d'un geste rageur. "Personnellement, j'ai simplement joué mon sprint et il n'y avait plus de place pour Pogacar. Ce fut une très belle course, une belle aventure à regarder. Nous disputons jusqu'ici une belle saison de classiques avec l'équipe, nous avons roulé de très belles courses. Au Tour des Flandres, nous voulions jouer la gagne. Mais quand Van der Poel et Pogacar sont partis dans la finale, j'ai dû garder mon tempo, pour éviter d'exploser comme Fred Wright. Il faut savoir où sont ses limites. Je veux aussi saluer Mathieu van der Poel pour sa victoire, c'est incroyable quand on sait d'où il revient." Dylan van Baarle, 29 ans, compte cinq succès chez les professionnels, dont A Travers la Flandre en 2021. (Belga)