"Je pense que nous n'avons pas fait une trop mauvaise course en tant qu'équipe. Nous avions Zdenek Stybar et Jannik Steimle en tête de la course", a rappelé Asgreen. "Quand j'ai essayé de suivre Tadej Pogacar dans le Vieux Quaremont, j'ai eu le souffle complètement coupé. Sur le Koppenberg, ma chaîne a sauté. J'ai dû mettre le pied à terre et perdu beaucoup de temps. La semaine prochaine, je participerai à l'Amstel Gold Race, puis à Paris-Roubaix." "Mon attaque précoce a été planifiée dans le but d'anticiper ce qui allait arriver", a précisé Stybar. "Sur le plan collectif, nous n'avons pas fait une mauvaise course, mais je n'étais pas présent dans le final. Lorsque Kasper a été stoppé dans le Koppenberg, nous avons décidé de l'attendre et nous avons fait tout ce que nous pouvions pour le ramener vers l'avant. Apparemment, Kasper n'était pas très bien non plus sur le Paterberg, où il était encore assez loin derrière. Peut-être qu'il a eu une mauvaise journée. Nous ne gagnons plus pour le moment, mais c'est temporaire parce que nous avons un grand nombre de coureurs malades. Néanmoins, nous constatons une certaine amélioration", a conclu le Tchèque. (Belga)

"Je pense que nous n'avons pas fait une trop mauvaise course en tant qu'équipe. Nous avions Zdenek Stybar et Jannik Steimle en tête de la course", a rappelé Asgreen. "Quand j'ai essayé de suivre Tadej Pogacar dans le Vieux Quaremont, j'ai eu le souffle complètement coupé. Sur le Koppenberg, ma chaîne a sauté. J'ai dû mettre le pied à terre et perdu beaucoup de temps. La semaine prochaine, je participerai à l'Amstel Gold Race, puis à Paris-Roubaix." "Mon attaque précoce a été planifiée dans le but d'anticiper ce qui allait arriver", a précisé Stybar. "Sur le plan collectif, nous n'avons pas fait une mauvaise course, mais je n'étais pas présent dans le final. Lorsque Kasper a été stoppé dans le Koppenberg, nous avons décidé de l'attendre et nous avons fait tout ce que nous pouvions pour le ramener vers l'avant. Apparemment, Kasper n'était pas très bien non plus sur le Paterberg, où il était encore assez loin derrière. Peut-être qu'il a eu une mauvaise journée. Nous ne gagnons plus pour le moment, mais c'est temporaire parce que nous avons un grand nombre de coureurs malades. Néanmoins, nous constatons une certaine amélioration", a conclu le Tchèque. (Belga)