"Je suis très content de m'être imposé à Huy, c'est le scénario idéal pour moi", a expliqué Julian Alaphilippe. "La course a été dure, j'ai demandé à mon équipe de durcir la course avant le pied du Mur, je savais qu'il fait être bien positionné en bas du Mur de Huy et qu'il fallait, bien sûr, avoir de bonnes jambes. Quand j'ai vu Aranburu lancer son sprint à presque 300 mètres de la ligne, je savais que ç'était un peu loin. Je n'ai toutefois pas voulu que l'écart se creuse trop et j'ai encore l'énergie nécessaire pour produire un effort violent dans les 150 derniers mètres." Le champion du monde a salué le travail de son équipe. "C'est un très beau retour à la compétition. Cette victoire fait du bien. Je suis venu au Tour de Wallonie avec beaucoup d'envie et de motivation et gagner samedi est bon pour le moral." Comparant sa victoire à Huy au Tour de Wallonie avec ses succès à la Flèche wallonne, le champion du monde a concédé que la saveur était plus importante à la Flèche. "Mais cette côte reste une arrivée douloureuse que je commence à savoir gérer." Julian Alaphilippe a endossé la maillot organe de leader du classement général du Tour de Wallonie. "Le but est de me battre pour le conserver. Être leader, ça se respecte sur n'importe quelle course." (Belga)

"Je suis très content de m'être imposé à Huy, c'est le scénario idéal pour moi", a expliqué Julian Alaphilippe. "La course a été dure, j'ai demandé à mon équipe de durcir la course avant le pied du Mur, je savais qu'il fait être bien positionné en bas du Mur de Huy et qu'il fallait, bien sûr, avoir de bonnes jambes. Quand j'ai vu Aranburu lancer son sprint à presque 300 mètres de la ligne, je savais que ç'était un peu loin. Je n'ai toutefois pas voulu que l'écart se creuse trop et j'ai encore l'énergie nécessaire pour produire un effort violent dans les 150 derniers mètres." Le champion du monde a salué le travail de son équipe. "C'est un très beau retour à la compétition. Cette victoire fait du bien. Je suis venu au Tour de Wallonie avec beaucoup d'envie et de motivation et gagner samedi est bon pour le moral." Comparant sa victoire à Huy au Tour de Wallonie avec ses succès à la Flèche wallonne, le champion du monde a concédé que la saveur était plus importante à la Flèche. "Mais cette côte reste une arrivée douloureuse que je commence à savoir gérer." Julian Alaphilippe a endossé la maillot organe de leader du classement général du Tour de Wallonie. "Le but est de me battre pour le conserver. Être leader, ça se respecte sur n'importe quelle course." (Belga)