L'expérience du pistard Jasper De Buyst (Lotto-Soudal) a payé quand le Brabançon a donné le coup de rein nécessaire pour remonter le Danois Michael Morkov (Katusha) sur le fil et ainsi s'imposer dans le 2e étape du Tour de Wallonie, dimanche à Seraing. Le sprinteur de poche français Justin Jules (WB-Veranclassic-Aqua Protect) a hérité de la 3e place. Comme l'avait annoncé, donc, le patron du Tour de Wallonie, Christophe Brandt, la 2e étape, même si elle était truffée de difficultés, pouvait sourire à une sprinteur complet. Fraîchement et définitivement sorti de la piste, De Buyst a montré qu'il était de cette trempe-là. "Je suis content avec cette 2e victoire de ma saison 2017", a indiqué Jasper De Buyst. "Nous avons été très présents avec mes équipiers Tosh Van Der Sande et Jelle Vanendert dans les dernières côtes où il y a eu de très nombreuses attaques. L'équipe a vraiment roulé pour moi." Après la victoire du pistard français Benjamin Thomas samedi à Marchin, c'est donc au tour d'un pistard belge de conclure dimanche à Seraing. Jasper De Buyst a une brillante carrière sur piste ponctuée entre autres par des nombreux titres nationaux dans l'américaine (2013, 2014, 2015) et dans la course aux points (2013), des victoires en Six Jours, des médailles d'argent et de bronze en championnats d'Europe, une 3e place mondiale dans l'américaine en 2015 ou encore une 18e place dans l'omnium aux Jeux Olympiques de Rio en 2016. "Je ne suis plus un pistard et je l'ai déjà montré cette saison. Le parcours de ce dimanche était un beau parcours, avec des bosses, mais qui était accessible pour un sprinteur. Je m'étais positionné dans le premier groupe quand ça a attaqué dans l'ultime difficulté et, là, j'ai senti que j'avais de bonnes jambes pour disputer le sprint final. Je vais à présent me dévouer pour l'équipe et jouer la carte de Tosh et de Jelle dans les prochaines étapes." (Belga)

L'expérience du pistard Jasper De Buyst (Lotto-Soudal) a payé quand le Brabançon a donné le coup de rein nécessaire pour remonter le Danois Michael Morkov (Katusha) sur le fil et ainsi s'imposer dans le 2e étape du Tour de Wallonie, dimanche à Seraing. Le sprinteur de poche français Justin Jules (WB-Veranclassic-Aqua Protect) a hérité de la 3e place. Comme l'avait annoncé, donc, le patron du Tour de Wallonie, Christophe Brandt, la 2e étape, même si elle était truffée de difficultés, pouvait sourire à une sprinteur complet. Fraîchement et définitivement sorti de la piste, De Buyst a montré qu'il était de cette trempe-là. "Je suis content avec cette 2e victoire de ma saison 2017", a indiqué Jasper De Buyst. "Nous avons été très présents avec mes équipiers Tosh Van Der Sande et Jelle Vanendert dans les dernières côtes où il y a eu de très nombreuses attaques. L'équipe a vraiment roulé pour moi." Après la victoire du pistard français Benjamin Thomas samedi à Marchin, c'est donc au tour d'un pistard belge de conclure dimanche à Seraing. Jasper De Buyst a une brillante carrière sur piste ponctuée entre autres par des nombreux titres nationaux dans l'américaine (2013, 2014, 2015) et dans la course aux points (2013), des victoires en Six Jours, des médailles d'argent et de bronze en championnats d'Europe, une 3e place mondiale dans l'américaine en 2015 ou encore une 18e place dans l'omnium aux Jeux Olympiques de Rio en 2016. "Je ne suis plus un pistard et je l'ai déjà montré cette saison. Le parcours de ce dimanche était un beau parcours, avec des bosses, mais qui était accessible pour un sprinteur. Je m'étais positionné dans le premier groupe quand ça a attaqué dans l'ultime difficulté et, là, j'ai senti que j'avais de bonnes jambes pour disputer le sprint final. Je vais à présent me dévouer pour l'équipe et jouer la carte de Tosh et de Jelle dans les prochaines étapes." (Belga)