"Le Tour de Wallonie a écrit deux belles histoires", a commenté Christophe Brandt, directeur de la course. "Celles des Néerlandais Fabio Jakobsen et Dylan Groenewegen, chacun deux fois vainqueurs en cinq jours." La carrière des deux coureurs avait connu un sérieux coup d'arrêt au terme de la première étape du Tour de Pologne, au début 2020, quand Groenewegen avait tassé son compatriote dans le sprint. Jakobsen avait été gravement touché et plongé dans le coma. Groewegen avait été suspendu pendant 9 mois. Les deux sprinters, qui ont repris du service au printemps dernier, sont revenus en haut de l'actualité en s'imposant deux fois chacun au cours des cinq étapes de la course wallonne. On soulignera que la 5e étape, disputé samedi entre Dinant et Quaregnon, a connu une longue échappée de cinq coureurs, Senne Leysen (Alpecin-Fenix), Ward Van Hoof (Sport Vlaanderen-Baloise), Jesper Hansens (Riwal), Fumiyuki Beppu (Ef) et Sean Quinn (Hagens Berman Axeon), dont l'avantage a culminé à plus de 7 minutes avant de fondre vers un inévitable regroupement. Toutes les tentatives dans les circuits locaux ont fait long feu et le sprint massif, annoncé, a souri à Jakobsen. Le Tour de Wallonie 2021 a, par ailleurs, confirmé le grand talent de l'Américain Quinn Simmons (Trek-Segafredo), vainqueur de la 3e étape à Erezée et indéboulonnable depuis lors du leadership au classement général. Le champion du monde des juniors en 2019 a apprécié son parcours en Wallonie. "Je ne pensais pas à la victoire au début", a indiqué Simmons. "Ma motivation était néanmoins de tout faire pour gagner et je l'ai fait, en restant très attentif jusqu'au bout. Il y a longtemps qu'un coureur américain n'avait plus gagné une course par étapes en Europe." Simmons a succédé au Français Arnaud Démare au palmarès du Tour de Wallonie. (Belga)

"Le Tour de Wallonie a écrit deux belles histoires", a commenté Christophe Brandt, directeur de la course. "Celles des Néerlandais Fabio Jakobsen et Dylan Groenewegen, chacun deux fois vainqueurs en cinq jours." La carrière des deux coureurs avait connu un sérieux coup d'arrêt au terme de la première étape du Tour de Pologne, au début 2020, quand Groenewegen avait tassé son compatriote dans le sprint. Jakobsen avait été gravement touché et plongé dans le coma. Groewegen avait été suspendu pendant 9 mois. Les deux sprinters, qui ont repris du service au printemps dernier, sont revenus en haut de l'actualité en s'imposant deux fois chacun au cours des cinq étapes de la course wallonne. On soulignera que la 5e étape, disputé samedi entre Dinant et Quaregnon, a connu une longue échappée de cinq coureurs, Senne Leysen (Alpecin-Fenix), Ward Van Hoof (Sport Vlaanderen-Baloise), Jesper Hansens (Riwal), Fumiyuki Beppu (Ef) et Sean Quinn (Hagens Berman Axeon), dont l'avantage a culminé à plus de 7 minutes avant de fondre vers un inévitable regroupement. Toutes les tentatives dans les circuits locaux ont fait long feu et le sprint massif, annoncé, a souri à Jakobsen. Le Tour de Wallonie 2021 a, par ailleurs, confirmé le grand talent de l'Américain Quinn Simmons (Trek-Segafredo), vainqueur de la 3e étape à Erezée et indéboulonnable depuis lors du leadership au classement général. Le champion du monde des juniors en 2019 a apprécié son parcours en Wallonie. "Je ne pensais pas à la victoire au début", a indiqué Simmons. "Ma motivation était néanmoins de tout faire pour gagner et je l'ai fait, en restant très attentif jusqu'au bout. Il y a longtemps qu'un coureur américain n'avait plus gagné une course par étapes en Europe." Simmons a succédé au Français Arnaud Démare au palmarès du Tour de Wallonie. (Belga)