"Je n'avais pas de bonnes jambes vendredi et je suis passé dans un trou dans la finale, ce qui a fait tomber ma chaîne", a expliqué le membre du 'Wolfpack'. "J'ai dû stopper et l'effort que j'ai produit pour revenir dans le peloton m'a coûté des forces. Je n'étais donc pas présent dans le sprint", a analysé le Néerlandais. "La dernière étape a été un peu moins dure que la précédente et mes jambes tournaient mieux. Les derniers échappés ont été récupérés à 3 kilomètres de l'arrivée. Mes équipiers ont organisé le train dans les meilleures conditions pour me placer idéalement à 50 mètres de la ligne d'arrivée. J'ai ainsi signé mon deuxième succès avec le même train qui sera avec moi à la Vuelta, où le but sera donc de gagner des étapes. Je peux dire que le Tour de Wallonie a été idéal pour peaufiner ma condition et faire monter mon degré de confiance. Le parcours proposé n'est pas facile, avec des côtes et des descentes, il faut toujours rester attentif. Je me suis remis en pleine confiance sur ces routes", a ponctué Jakobsen, de retour sur le devant de la scène près d'un an après son effroyable crash sur les routes du Tour de Pologne. (Belga)

"Je n'avais pas de bonnes jambes vendredi et je suis passé dans un trou dans la finale, ce qui a fait tomber ma chaîne", a expliqué le membre du 'Wolfpack'. "J'ai dû stopper et l'effort que j'ai produit pour revenir dans le peloton m'a coûté des forces. Je n'étais donc pas présent dans le sprint", a analysé le Néerlandais. "La dernière étape a été un peu moins dure que la précédente et mes jambes tournaient mieux. Les derniers échappés ont été récupérés à 3 kilomètres de l'arrivée. Mes équipiers ont organisé le train dans les meilleures conditions pour me placer idéalement à 50 mètres de la ligne d'arrivée. J'ai ainsi signé mon deuxième succès avec le même train qui sera avec moi à la Vuelta, où le but sera donc de gagner des étapes. Je peux dire que le Tour de Wallonie a été idéal pour peaufiner ma condition et faire monter mon degré de confiance. Le parcours proposé n'est pas facile, avec des côtes et des descentes, il faut toujours rester attentif. Je me suis remis en pleine confiance sur ces routes", a ponctué Jakobsen, de retour sur le devant de la scène près d'un an après son effroyable crash sur les routes du Tour de Pologne. (Belga)