"J'ai été content de ma performance du Mur de Huy car c'est une côte très spécifique mais je n'ai pas perdu beaucoup de temps, ce qui m'a permis de rester au contact avec le classement pour les étapes à venir. Le Tour de Wallonie n'est pas facile, le classement se fait souvent à la seconde", a expliqué Van Avermaet. Après le Tour de Wallonie, Greg Van Avermaet disputera le Circuit Franco-Belge, le Tour du Limousin, le Tour d'Allemagne, le GP du Québec et le GP de Montréal (11/09). "Je n'ai pas été sélectionné pour le Tour de France, il m'a fallu quelques jours pour le digérer mais je me suis relancé avec enthousiasme dans un autre programme. C'était un peu dommage de ne pas participer au Tour, il me reste de possibilités de deux ou trois tours dans ma carrière. J'ai passé le cap et je suis content d'être au Tour de Wallonie et je veux y faire un bon résultat. Ma 8e place samedi à Huy est bonne pour mon moral." (Belga)

"J'ai été content de ma performance du Mur de Huy car c'est une côte très spécifique mais je n'ai pas perdu beaucoup de temps, ce qui m'a permis de rester au contact avec le classement pour les étapes à venir. Le Tour de Wallonie n'est pas facile, le classement se fait souvent à la seconde", a expliqué Van Avermaet. Après le Tour de Wallonie, Greg Van Avermaet disputera le Circuit Franco-Belge, le Tour du Limousin, le Tour d'Allemagne, le GP du Québec et le GP de Montréal (11/09). "Je n'ai pas été sélectionné pour le Tour de France, il m'a fallu quelques jours pour le digérer mais je me suis relancé avec enthousiasme dans un autre programme. C'était un peu dommage de ne pas participer au Tour, il me reste de possibilités de deux ou trois tours dans ma carrière. J'ai passé le cap et je suis content d'être au Tour de Wallonie et je veux y faire un bon résultat. Ma 8e place samedi à Huy est bonne pour mon moral." (Belga)