Wellens n'est pas un sprinteur mais a su profiter du relief du final de l'étape, avec une arrivée en légère montée. "Nous savions que les derniers kilomètres étaient corsés. Jürgen Roelandts et moi pouvions tenter notre chance", a expliqué Wellens. "En raison de la nature du final, il fallait se positionner le mieux possible. Sur la portion en pente dans l'avant-dernier kilomètre, le peloton a éclaté. Finalement, je termine en belle compagnie à la quatrième place. Hier, j'ai vécu une journée difficile car il faisait très chaud. Aujourd'hui, il y avait plus de nuages et quelques degrés en moins." Greg Van Avermaet n'était pas tellement satisfait de sa quinzième place. Son équipe BMC a dicté le tempo dans la phase finale, mais le champion olympique n'a pas réussi à obtenir un bon résultat. De plus, Stefan Küng a perdu son maillot de leader au profit de Michael Matthews. "Mes équipiers m'ont parfaitement placé sur cette montée finale", a expliqué Van Avermaet sur le site de son équipe. "Peut-être ai-je effectué un trop grop effort, mes jambes n'étaient pas super aujourd'hui quand je devais accélérer et j'ai perdu quelques positions. Je ne suis pas tellement content, mais bon, le Tour de Suisse n'est pas l'objectif principal, c'est le Tour de France où j'espère me sentir mieux. Je me sens bien, la condition est bonne, mais aujourd'hui ça n'allait pas. Je n'avais pas de puissance quand je devais accélérer. C'est un bon test ici et chaque jour est une bonne opportunité d'améliorer ma condition." (Belga)

Wellens n'est pas un sprinteur mais a su profiter du relief du final de l'étape, avec une arrivée en légère montée. "Nous savions que les derniers kilomètres étaient corsés. Jürgen Roelandts et moi pouvions tenter notre chance", a expliqué Wellens. "En raison de la nature du final, il fallait se positionner le mieux possible. Sur la portion en pente dans l'avant-dernier kilomètre, le peloton a éclaté. Finalement, je termine en belle compagnie à la quatrième place. Hier, j'ai vécu une journée difficile car il faisait très chaud. Aujourd'hui, il y avait plus de nuages et quelques degrés en moins." Greg Van Avermaet n'était pas tellement satisfait de sa quinzième place. Son équipe BMC a dicté le tempo dans la phase finale, mais le champion olympique n'a pas réussi à obtenir un bon résultat. De plus, Stefan Küng a perdu son maillot de leader au profit de Michael Matthews. "Mes équipiers m'ont parfaitement placé sur cette montée finale", a expliqué Van Avermaet sur le site de son équipe. "Peut-être ai-je effectué un trop grop effort, mes jambes n'étaient pas super aujourd'hui quand je devais accélérer et j'ai perdu quelques positions. Je ne suis pas tellement content, mais bon, le Tour de Suisse n'est pas l'objectif principal, c'est le Tour de France où j'espère me sentir mieux. Je me sens bien, la condition est bonne, mais aujourd'hui ça n'allait pas. Je n'avais pas de puissance quand je devais accélérer. C'est un bon test ici et chaque jour est une bonne opportunité d'améliorer ma condition." (Belga)