"Pendant l'ascension du Col de la Furka, j'étais proche de mes limites et courir sur la défensive était la seule option. Sinon, j'aurais certainement essayé autre chose", a commenté Benoot. "Au début de la course, il y avait suffisamment de contrôle dans le peloton et dans les deux premières côtes, Bedretto et Airolo, j'ai senti qu'il était possible d'aller encore plus vite. Toutefois, j'ai paniqué quand j'ai été victime d'une crevaison sur la Col du Saint-Gothard (km 49). Heureusement, un bon changement m'a permis de rejoindre rapidement le groupe des favoris. C'était crucial en vue de la descente." "Evidemment, c'est avec une grande satisfaction que je juge ma performance dans ce Tour. Je n'aurais jamais pensé finir quatrième. Avec le sentiment que j'ai eu pendant la dernière semaine de mon stage dans la Sierra Nevada, j'espérais une place parmi les dix premiers. Mais après deux mois sans compétition, on ne sait naturellement pas à quoi s'attendre. Terminer à huit secondes de la troisième place est peut-être dommage, mais je n'ai finalement qu'une seconde d'avance sur le coureur derrière moi." "Cette performance génère beaucoup de confiance dans l'optique du Championnat de Belgique et du Tour de France. C'est bien de voir la bonne condition confirmée avec un super résultat. Une victoire d'étape est et reste l'ambition au Tour. Un Grand Tour c'est encore autre chose qu'une course d'une semaine et je ne pense pas devoir changer cet objectif." (Belga)