Leader de l'épreuve depuis la fin de la deuxième étape, Lampaert n'avait que sept secondes d'avance sur Démare avant cette ultime journée. Il ne fallait donc pas que le Français s'impose et décroche les 10 secondes de bonifications à la clé. Pour éviter pareil scénario, l'ancien champion de Belgique a pu compter sur ses équipiers et en particulier sur Elia Viviani, vainqueur devant Démare lors du dernier sprint de cette épreuve. "C'était un peu stressant car je n'avais pas une grande avance. Grâce à l'excellent travail de l'équipe qui m'a protégé dans le final et a rattrapé l'échappée, et aussi grâce au super sprint d'Elia, je peux savourer cette victoire. Ce résultat me donne énormément de confiance à une semaine des Mondiaux dans le Yorkshire", a encore ajouté Lampaert. Victorieux pour la 11e fois de la saison, Viviani est content d'avoir contribué au succès final de Lampaert." Je suis très heureux d'avoir gagné à nouveau. Je savais que je devais battre Démare pour que l'on remporte le classement général avec Yves. Je suis très heureux d'avoir aidé mon équipe de cette façon." (Belga)