"Ce n'était pas parfait, j'ai perdu 3 secondes à la fin, mais cela a été mieux que je ne pensais", a déclaré l'Australien après l'étape. "L'équipe a été formidable aujourd'hui, je n'aurais pu m'attendre à mieux. Il fallait que je roule à mon propre rythme aujourd'hui. Le plan était que je ne perde pas trop de temps dans le dernier kilomètre, et nous l'avons parfaitement rempli". Dennis se retrouve leader du général avec 15 secondes d'avance sur l'Espagnol Juan Ayuso (UAE Team Emirates) à la veille du contre-la-montre final, un chrono en côte de 15,84 km entre Aigle et Villars. "Les six premiers kilomètres, plats, me sont favorables. Je vais devoir m'en servir pour creuser l'écart. La dernière ascension (4 km à 8%) va durer 25, 26 minutes. J'espère que mes jambes tiendront. Ce chrono m'avait vraiment fait mal en 2018". (Belga)

"Ce n'était pas parfait, j'ai perdu 3 secondes à la fin, mais cela a été mieux que je ne pensais", a déclaré l'Australien après l'étape. "L'équipe a été formidable aujourd'hui, je n'aurais pu m'attendre à mieux. Il fallait que je roule à mon propre rythme aujourd'hui. Le plan était que je ne perde pas trop de temps dans le dernier kilomètre, et nous l'avons parfaitement rempli". Dennis se retrouve leader du général avec 15 secondes d'avance sur l'Espagnol Juan Ayuso (UAE Team Emirates) à la veille du contre-la-montre final, un chrono en côte de 15,84 km entre Aigle et Villars. "Les six premiers kilomètres, plats, me sont favorables. Je vais devoir m'en servir pour creuser l'écart. La dernière ascension (4 km à 8%) va durer 25, 26 minutes. J'espère que mes jambes tiendront. Ce chrono m'avait vraiment fait mal en 2018". (Belga)