"Je n'avais plus aucune énergie dans la dernière partie de l'ascension", a expliqué Rohan Dennis, double champion du monde de contre-la-montre (2018, 2019), dans un communiqué de son équipe Jumbo-Visma. "C'était juste un combat. Cette semaine a fait des ravages, j'ai dû me battre tous les jours. Je tiens à remercier mes coéquipiers, qui ont été excellents cette semaine. Ils m'ont donné le meilleur soutien possible. Dommage que je n'aie pu conclure", ajoute le coureur australien de 31 ans, qui termine 8e du général à 1:54 de Vlasov. (Belga)

"Je n'avais plus aucune énergie dans la dernière partie de l'ascension", a expliqué Rohan Dennis, double champion du monde de contre-la-montre (2018, 2019), dans un communiqué de son équipe Jumbo-Visma. "C'était juste un combat. Cette semaine a fait des ravages, j'ai dû me battre tous les jours. Je tiens à remercier mes coéquipiers, qui ont été excellents cette semaine. Ils m'ont donné le meilleur soutien possible. Dommage que je n'aie pu conclure", ajoute le coureur australien de 31 ans, qui termine 8e du général à 1:54 de Vlasov. (Belga)