Tout auréolé de son record du monde de l'heure réussi au Mexique le 16 avril (55,089 km), Victor Campenaerts est de retour dans le peloton et Lotto Soudal compte bien sur lui sur les routes romandes. "C'est une épreuve du World Tour et il est important pour nous de bien prester", a expliqué le directeur sportif de Lotto Soudal Frederik Willems dans un communiqué. "Cela commence par un prologue et cela se termine par un contre-la-montre, c'est intéressant pour nous parce que Victor Campenaerts est dans la sélection", a ajouté Frederik Willems qui escompte bien une victoire dans le chrono de dimanche à Genève sur 16,85km. Lotto Soudal a délégué des coureurs pouvant s'illustrer dans les étapes en ligne, en ce compris Thomas De Gendt après ces prestations à Paris-Nice et au Tour de Catalogne, mais sans lui mettre de pression. "Après une pause, il revient en course. Avec lui, on ne sait jamais ce qui est possible. C'est quelqu'un qui est toujours surveillé dans le peloton. Le parcours permet cependant de réussir quelque chose, mais on doit lui laisser aussi un peu le temps de revenir après sa période de repos. C'est de toute façon bien de rouler ce Tour de Romandie avant le Giro (qui démarre le 11 mai de Bologne, ndlr). Par ailleurs, s'il y a une arrivée au sprint, nous avons Adam Blythe." Carl Fredrik Hagen est de retour après avoir été malade, Sander Armée est encore là, "il a fait les classiques, mais voulait encore rouler au Tour de Romandie", a commenté encore Frederik Willems qui pense que la semaine sera sélective. Jelle Wallays, qui se remet d'une grippe intestinale, n'est pas encore au départ. Il est remplacé par Rasmus Byriel Iversen qui n'a pas encore pu rouler beaucoup en raison d'une fracture de la clavicule. Lotto Soudal s'alignera sur le Tour de Romandie avec Sander Armée, le Britannique Adam Blythe, Victor Campenaerts, Thomas De Gendt, le Norvégien Carl Fredrik Hagen, le Danois Rasmus Byriel Iversen et le néo-pro Harm Vanhoucke. (Belga)