"Nous avons vécu des moments assez compliqués après la première étape mais je pense que le monde a vu aujourd'hui à quel point l'équipe était forte", a lancé le Belge. "Les bonnes nouvelles en provenance de Fabio vendredi nous a donné un boost moral et je voulais faire quelque chose aujourd'hui (samedi, ndlr). J'ai demandé son dossard avant le départ et une fois en main, j'ai senti quelque chose de spécial." Evenepoel a aussi assommé le général en s'imposant avec 1:48 d'avance sur le Danois Jakob Fuglsang (Astana). "Le plan était d'attaquer, pas trop tôt, mais j'ai senti que tout le monde était à la limite et donc j'ai attaqué à 50 kilomètres. Quand j'ai entendu que j'avais creusé un petit écart, cela m'a donné confiance. J'ai gardé un rythme élevé jusqu'au bout. Je suis très content d'avoir gagné." Dimanche, le Belge de 20 ans devrait remporter sa quatrième course de rang après avoir déjà triomphé au terme du Tour de San Juan, du Tour d'Algarve et du Tour de Burgos en 2020. Mercredi, le final de la première étape a été marquée par la très lourde chute de Fabio Jakobsen, sorti du coma vendredi. (Belga)

"Nous avons vécu des moments assez compliqués après la première étape mais je pense que le monde a vu aujourd'hui à quel point l'équipe était forte", a lancé le Belge. "Les bonnes nouvelles en provenance de Fabio vendredi nous a donné un boost moral et je voulais faire quelque chose aujourd'hui (samedi, ndlr). J'ai demandé son dossard avant le départ et une fois en main, j'ai senti quelque chose de spécial." Evenepoel a aussi assommé le général en s'imposant avec 1:48 d'avance sur le Danois Jakob Fuglsang (Astana). "Le plan était d'attaquer, pas trop tôt, mais j'ai senti que tout le monde était à la limite et donc j'ai attaqué à 50 kilomètres. Quand j'ai entendu que j'avais creusé un petit écart, cela m'a donné confiance. J'ai gardé un rythme élevé jusqu'au bout. Je suis très content d'avoir gagné." Dimanche, le Belge de 20 ans devrait remporter sa quatrième course de rang après avoir déjà triomphé au terme du Tour de San Juan, du Tour d'Algarve et du Tour de Burgos en 2020. Mercredi, le final de la première étape a été marquée par la très lourde chute de Fabio Jakobsen, sorti du coma vendredi. (Belga)