Après sa lourde chute au Tour de Lombardie samedi 7 octobre dernier, Jan Bakelants a été immédiatement conduit à l'hôpital St Anna à Côme (Italie) pour des examens, où les médecins ont diagnostiqué des fractures de sept côtes, deux vertèbres dorsales (D8, D10) et deux vertèbres lombaires (L1 et L3), qui ont nécessité son placement en soins intensifs. A cause, entre autres, d'un hémothorax, il était impossible de le transférer en Belgique au cours des derniers jours. Son état désormais stabilisé a permis son transfert ce jeudi afin de l'opérer vendredi par un chirurgien spécialisé. Si l'équipe n'a pas encore officiellement communiqué quant à l'état de santé du Belge, Yves Perret, responsable presse de la formation française, a tenu à rassurer tout le monde. "L'opération s'est bien déroulée. Nous communiquerons davantage lundi quand les docteurs auront effectué un bilan complet. Nous pourrons alors en dire plus quant à son rétablissement", a annoncé Perret. (Belga)

Après sa lourde chute au Tour de Lombardie samedi 7 octobre dernier, Jan Bakelants a été immédiatement conduit à l'hôpital St Anna à Côme (Italie) pour des examens, où les médecins ont diagnostiqué des fractures de sept côtes, deux vertèbres dorsales (D8, D10) et deux vertèbres lombaires (L1 et L3), qui ont nécessité son placement en soins intensifs. A cause, entre autres, d'un hémothorax, il était impossible de le transférer en Belgique au cours des derniers jours. Son état désormais stabilisé a permis son transfert ce jeudi afin de l'opérer vendredi par un chirurgien spécialisé. Si l'équipe n'a pas encore officiellement communiqué quant à l'état de santé du Belge, Yves Perret, responsable presse de la formation française, a tenu à rassurer tout le monde. "L'opération s'est bien déroulée. Nous communiquerons davantage lundi quand les docteurs auront effectué un bilan complet. Nous pourrons alors en dire plus quant à son rétablissement", a annoncé Perret. (Belga)