"Je suis à nouveau sur le podium et c'est dans une classique. Je peux être très content de cela", a souri Teuns qui a signé le 11e Top 3 d'une saison sans victoire. "J'ai terminé troisième derrière Pinot et Nibali, de loin les deux plus forts aujourd'hui. J'avais de très bonnes jambes mais je n'aurais jamais pu jouer la gagne. Je n'ai pas pu suivre les meilleurs dans la Colma di Sormano. J'ai perdu du terrain mais je suis quand même parvenu à m'accrocher. On a roulé très vite toute la journée. Movistar pour Valverde et Groupama-FDJ pour Pinot ont imprimé un tempo très haut dès le début. On n'a donc eu aucun répit durant toute la journée." Vainqueur l'an dernier et en 2015, Vincenzo Nibali visait quant à lui le triplé. Touché au dos après sa chute au Tour de France, le "Requin de Messine" a connu une deuxième partie de saison compliquée à la recherche de la meilleure condition pour le Mondial d'Innsbruck et le Tour de Lombardie. Le Sicilien a finalement retrouvé des couleurs en faisant la course en tête avec Pinot avant de craquer dans les derniers mètres de l'ascension du Civiglio. Repris à deux kilomètres de l'arrivée, il a finalement trouvé les ressources pour démarrer à nouveau et conquérir la deuxième place. "Nous étions dans l'échappée depuis un moment et il ne me restait plus beaucoup d'énergie. Je n'ai donc pas pu réagir à l'accélération de Pinot. Ma condition n'était pas mauvaise mais elle n'était pas assez bonne pour gagner et pour rivaliser avec Pinot. Dans les derniers kilomètres, j'ai trouvé la force pour attaquer à nouveau. Mes équipiers m'ont bien protégé et j'ai finalement pu accrocher la deuxième place", a déclaré Nibali. (Belga)