Un coup d'oeil au palmarès de ces dernières années donne le ton: Thibaut Pinot l'an passé, Vincenzo Nibali en 2015 et 2017, Esteban Chaves en 2016, Dan Martin en 2014 et Joaquim Rodriguez en 2012 et 2013. Avec son parcours corsé sur les petites routes du nord de l'Italie, la 'Classique des feuilles mortes' sourit souvent aux grimpeurs. En l'absence du tenant du titre, le Français Thibaut Pinot, et de son compatriote Julian Alaphilippe, vainqueur de Milan-Sanremo, les favoris de la 113e édition se nomment Egan Bernal et Primoz Roglic. Le Colombien, vainqueur du Tour de France, a remporté jeudi le Gran Piemonte, lâchant tout le monde sur le Sanctuaire d'Oropa. En cas de victoire, Bernal rejoindra dans la légende les trois seuls auteurs du doublé Tour - Lombardie, Fausto Coppi (1949), Eddy Merckx (1971 et 1972) et Bernard Hinault (1979). Le Slovène, lauréat de la Vuelta, vient lui de signer deux succès en quatre jours en Italie: d'abord le Tour d'Emilie samedi passé puis le Tre Valli Varesine mardi. L'affrontement entre les deux hommes promet d'être royal. Une série d'outsiders est prêt à arbitrer ce duel au sommet, voire à profiter de la rivalité entre les deux coureurs et leurs équipes (Ineos et Jumbo-Visma). Le Canadien Michael Woods (EF Education First) et le Britannique Adam Yates (Mitchelton-Scott) ont prouvé qu'ils étaient en forme en remportant respectivement Milan-Turin et le Tour de Croatie. Deuxième de Milan-Turin et du Gran Premio Beghelli et cinquième du Tour d'Emilie, l'Espagnol Alejandro Valverde semble en mesure de jouer les trouble-fêtes. L'Italien Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) se montre toujours redoutable dans cette course: outre ses deux victoires, il a terminé deuxième l'an passé. Une troisième victoire au 'Lombardia', c'est aussi ce que vise Philippe Gilbert. Le Remoucastrien, vainqueur en 2009 et 2010, sera d'autant plus motivé qu'il disputera sa dernière course sous le maillot de Deceuninck-Quick Step avant de rejoindre Lotto Soudal. Sixième des Tre Valli Varesine et quatrième de Milan-Turin, Tiesj Benoot apparait en excellente condition. Il se verrait bien offrir un beau cadeau d'adieu à Lotto Soudal, qu'il quittera pour Sunweb. En ce qui concerne la course, le premier tri devrait se faire sur le mur très raide (1920 m à 15,8 %) de Sormano à 50 km de l'arrivée. Place ensuite au Civiglio (4 km à 10 %), avant le dernier obstacle, la montée roulante du San Fermo della Battaglia (2,9 km à 6,5%), dont le sommet est situé à un peu plus de 5 km de l'arrivée. (Belga)