"Une très mauvaise journée, après une très longue semaine, sans aucun entraînement", a indiqué Mads Pedersen, qui a coupé son effort avant l'entrée dans les circuits locaux. "Je voulais être au départ, malgré un refroidissement, mais je n'ai jamais été dans le coup. Je pense que mon corps est à sa limite et dans une course comme celle-ci, ça ne pardonne pas. Mais j'ai été très heureux d'enfin endosser mon maillot et de prendre un départ. Il me reste deux courses à disputer en Italie. On verra comme ma santé va évoluer mais le plus important était quand même d'être au sommet de ma forme la semaine passée à Harrogate, pour le titre mondial". (Belga)