Vermote avait déjà remporté, en 2014, une étape du Tour de Grande-Bretagne. "C'est toujours chouette de décrocher une victoire, surtout ici, où j'ai déjà remporté une étape il y a quelques années. J'ai toujours un sentiment spécial quand je viens sur cette course, car je l'apprécie, et j'aime les fans qui nous encouragent. La Grande-Bretagne ressemble aussi un peu à la Flandre, et cela me parle", ajoute celui qui a également endossé le maillot de leader du général. "Le parcours était dur, ça montait et descendait tout le temps, un peu comme il y a deux ans à Brighton. Quand l'échappée a été prise par le groupe des poursuivants et que Steve a attaqué, je me sentais vidé, mais je savais que c'était une chance à ne pas manquer. Il était très fort, mais j'ai surmonté la douleur et les montées et maintenant, je suis super-heureux. Même si je suis leader, je ne pense pas au classement général. Ce que je veux, c'est faire de mon mieux cette semaine, et profiter de ce beau moment". (Belga)

Vermote avait déjà remporté, en 2014, une étape du Tour de Grande-Bretagne. "C'est toujours chouette de décrocher une victoire, surtout ici, où j'ai déjà remporté une étape il y a quelques années. J'ai toujours un sentiment spécial quand je viens sur cette course, car je l'apprécie, et j'aime les fans qui nous encouragent. La Grande-Bretagne ressemble aussi un peu à la Flandre, et cela me parle", ajoute celui qui a également endossé le maillot de leader du général. "Le parcours était dur, ça montait et descendait tout le temps, un peu comme il y a deux ans à Brighton. Quand l'échappée a été prise par le groupe des poursuivants et que Steve a attaqué, je me sentais vidé, mais je savais que c'était une chance à ne pas manquer. Il était très fort, mais j'ai surmonté la douleur et les montées et maintenant, je suis super-heureux. Même si je suis leader, je ne pense pas au classement général. Ce que je veux, c'est faire de mon mieux cette semaine, et profiter de ce beau moment". (Belga)