"Je n'avais pas de bonnes sensations en début d'étape, je pensais même passer ma journée dans le grupetto. Mais plus les kilomètres passaient, mieux je me sentais. J'ai encore eu du mal dans la dernière ascension répertoriée quand les favoris ont accéléré, mais j'ai encore pu rentrer dans la descente en prenant le sillage de Sagan. Les cinq derniers kilomètres étaient sans cesse en prise, avec un gros tempo. Peu après la flamme rouge, il y a eu un moment de flottement. Puis Ineos et Thomas ont lancé le sprint, ce qui m'a permis de rester dans le sillage de Van Avermaet sans me découvrir. Face aux purs sprinteurs comme Sagan et Matthews, je ne pouvais pas espérer bien mieux que cette septième place", a commenté Meurisse. "Je suis vraiment content de ce résultat après une journée très difficile. Je pense que passer une journée calme, comme hier, a un peu endormi mon corps et que j'ai eu du mal à me remettre en route. Je suis prêt pour les deux prochaines étapes, qui devraient être moins exigeantes. Je suis impatient pour la suite, même si la première journée de repos fera du bien", a encore ajouté le leader de Wanty-Gobert dans cette première semaine du Tour. . (Belga)