Van Aert était un candidat à la victoire d'étape et donc au maillot jaune mais il n'a pas sprinté. "J'avais un peu peur et je ne comptais pas me jeter dans la mêlée. Après une telle journée dans le peloton, je ne voulais pas prendre de risques. Je suis aussi tombé en cours de route. Et oui, je savais que je ne devais pas freiner, mais je l'ai quand même fait et je me suis retrouvé au sol", a expliqué Van Aert. "Il ne pleut que quelques jours par an ici. A certains endroits, on voyait des taches d'huile, à d'autres, c'était du savon. En tant qu'organisateur, vous ne pouvez rien y faire, c'est juste de la malchance. En Espagne, vous avez aussi cela quand il pleut. Espérons que le soleil reviendra dimanche." Beaucoup de coureurs ont chuté, dont quelques grands noms. "Au final, le bilan est positif pour nous, car Tom Dumoulin et Primoz Roglic sont restés en dehors des ennuis. Je suis heureux qu'il y ait eu une certaine solidarité dans le peloton après ces nombreuses chutes et qu'on a roulé plus calmement. C'est principalement grâce à son coéquipier Tony Martin. "Il a tellement d'expérience et c'est quelqu'un qui a le droit de faire cela. C'était la seule décision sensée. Il aurait été encore mieux d'arrêter encore plus tôt, mais apparemment, cela ne pouvait pas se faire. Et puis, il y a eu ceux qui voulaient sprinter, mais je n'en avais plus envie." (Belga)

Van Aert était un candidat à la victoire d'étape et donc au maillot jaune mais il n'a pas sprinté. "J'avais un peu peur et je ne comptais pas me jeter dans la mêlée. Après une telle journée dans le peloton, je ne voulais pas prendre de risques. Je suis aussi tombé en cours de route. Et oui, je savais que je ne devais pas freiner, mais je l'ai quand même fait et je me suis retrouvé au sol", a expliqué Van Aert. "Il ne pleut que quelques jours par an ici. A certains endroits, on voyait des taches d'huile, à d'autres, c'était du savon. En tant qu'organisateur, vous ne pouvez rien y faire, c'est juste de la malchance. En Espagne, vous avez aussi cela quand il pleut. Espérons que le soleil reviendra dimanche." Beaucoup de coureurs ont chuté, dont quelques grands noms. "Au final, le bilan est positif pour nous, car Tom Dumoulin et Primoz Roglic sont restés en dehors des ennuis. Je suis heureux qu'il y ait eu une certaine solidarité dans le peloton après ces nombreuses chutes et qu'on a roulé plus calmement. C'est principalement grâce à son coéquipier Tony Martin. "Il a tellement d'expérience et c'est quelqu'un qui a le droit de faire cela. C'était la seule décision sensée. Il aurait été encore mieux d'arrêter encore plus tôt, mais apparemment, cela ne pouvait pas se faire. Et puis, il y a eu ceux qui voulaient sprinter, mais je n'en avais plus envie." (Belga)