"Ma seule solution pour gagner, c'était de partir de loin", a expliqué Nibali. "Avec l'avantage que nous avions en abordant l'ascension finale, j'ai cru que je pouvais y arriver. C'est une belle revanche, parce que je n'ai rien gagné depuis Milan-Sanremo l'année dernière." Ce succès est une revanche au bout d'un Tour difficile pour l'Italien. "J'étais venu au Tour avec l'idée de lutter pour le général. Puis j'ai explosé", a ajouté au micro de la Rai 'le Requin de Messine'. "J'ai reçu plein de critiques et il y a même plein de monde qui me disait de rentrer à la maison. Franchement, je ne savais pas moi-même quoi faire, mais j'ai voulu rester pour honorer la course. Ceci est une libération." (Belga)

"Ma seule solution pour gagner, c'était de partir de loin", a expliqué Nibali. "Avec l'avantage que nous avions en abordant l'ascension finale, j'ai cru que je pouvais y arriver. C'est une belle revanche, parce que je n'ai rien gagné depuis Milan-Sanremo l'année dernière." Ce succès est une revanche au bout d'un Tour difficile pour l'Italien. "J'étais venu au Tour avec l'idée de lutter pour le général. Puis j'ai explosé", a ajouté au micro de la Rai 'le Requin de Messine'. "J'ai reçu plein de critiques et il y a même plein de monde qui me disait de rentrer à la maison. Franchement, je ne savais pas moi-même quoi faire, mais j'ai voulu rester pour honorer la course. Ceci est une libération." (Belga)