Arriver en jaune à Roubaix est "un rêve" pour le coureur belge, qui a remporté l'an dernier Paris-Roubaix. "Naturellement, il n'y a pas énormément d'occasions de gagner une étape sur le Tour. Avec Richie Porte, nous avons dans l'équipe un coureur pour le classement et nous visons avec lui le podium. Il doit donc être bien protégé, mais il aura six équipiers en soutien et moi je roulerai ma propre course. Si nécessaire, j'apporterai aussi ma contribution mais en principe je pourrai jouer ma carte personnelle. Si je vois l'occasion d'y aller pour la victoire, je saisirai certainement ma chance..." L'étape de dimanche sera toutefois d'être différente d'une classique, selon Van Avermaet. "La distance est plus courte, ce n'est pas une course d'un jour et le peloton est différent. Mais ce sera aussi sûrement excitant et le peloton se morcellera. On peut s'y attendre avec presque 22 kilomètres de pavés. Ce sera un spectacle." . (Belga)

Arriver en jaune à Roubaix est "un rêve" pour le coureur belge, qui a remporté l'an dernier Paris-Roubaix. "Naturellement, il n'y a pas énormément d'occasions de gagner une étape sur le Tour. Avec Richie Porte, nous avons dans l'équipe un coureur pour le classement et nous visons avec lui le podium. Il doit donc être bien protégé, mais il aura six équipiers en soutien et moi je roulerai ma propre course. Si nécessaire, j'apporterai aussi ma contribution mais en principe je pourrai jouer ma carte personnelle. Si je vois l'occasion d'y aller pour la victoire, je saisirai certainement ma chance..." L'étape de dimanche sera toutefois d'être différente d'une classique, selon Van Avermaet. "La distance est plus courte, ce n'est pas une course d'un jour et le peloton est différent. Mais ce sera aussi sûrement excitant et le peloton se morcellera. On peut s'y attendre avec presque 22 kilomètres de pavés. Ce sera un spectacle." . (Belga)