Pinot avait été l'une des grandes victimes de la bordure vers Albi qui lui avait fait perdre 1:40 au général. "J'ai pris une claque comme j'ai rarement pris. Mais je suis entouré d'une équipe qui me fait confiance et on s'est remis la tête à l'endroit", a expliqué le Français. "Je ne pouvais pas quitter le Tour sans une victoire d'étape et celle-ci je l'avais cochée. J'ai toujours eu en moi cette rage de victoire. Plus on gagne, plus on a envie de gagner, j'ai envie de revivre ces émotions. La stratégie était prévue, on a mis en route avec les rouleurs et l'écart n'a donc jamais augmenté. Je n'avais pas prévu le coup de force des Movistar dans le final, là ça a été très dur." Avec ce succès, Pinot est remonté à la sixième place du général, à 3:12 du maillot jaune, Julian Alaphilippe. "Le prochain objectif c'est de retrouver le podium final à Paris. Il me reste huit jours à tenir et je vais tout faire pour y parvenir. Aujourd'hui j'étais peut-être le plus fort, mais ensuite il va falloir récupérer, il y a encore beaucoup d'étapes difficiles, le Tour n'est pas fini. Il faut rester humble." Pinot a fini troisième du Tour de France en 2014. (Belga)