"Les secteurs pavés étaient réellement difficiles, mais je me sentais bien", a analysé Pogacar. "Peut-être que cela paraissait facile à l'écran, mais je peux vous assurer que ce n'était pas le cas du tout. Le moment important, c'est quand j'ai réussi à m'accrocher à la roue de Jasper Stuyven. A deux, nous avons fait du bon travail, mais à certains endroits il m'a presque lâché. Heureusement, j'ai tenu le coup et ça m'a permis de bien terminer l'étape, je peux être content." Stuyven, 6e, et Pogacar, 7e, ont franchi la ligne à 51 secondes du vainqueur, Simon Clarke. Le Slovène est quatrième du général à 19 secondes de Wout van Aert. (Belga)

"Les secteurs pavés étaient réellement difficiles, mais je me sentais bien", a analysé Pogacar. "Peut-être que cela paraissait facile à l'écran, mais je peux vous assurer que ce n'était pas le cas du tout. Le moment important, c'est quand j'ai réussi à m'accrocher à la roue de Jasper Stuyven. A deux, nous avons fait du bon travail, mais à certains endroits il m'a presque lâché. Heureusement, j'ai tenu le coup et ça m'a permis de bien terminer l'étape, je peux être content." Stuyven, 6e, et Pogacar, 7e, ont franchi la ligne à 51 secondes du vainqueur, Simon Clarke. Le Slovène est quatrième du général à 19 secondes de Wout van Aert. (Belga)