Du Palais Royal à l'Atomium, l'un des symboles de Bruxelles depuis l'Exposition de 1958, la route emprunte de larges artères, promesse d'une moyenne élevée pour l'équipe victorieuse. Avec Deceuninck-Quick Step, qui détient le titre mondial dans la discipline, Ineos, Education First, Mitchelton, Bahrain-Merida et Jumbo-Visma, qui voudra défendre le maillot jaune du Néerlandais Mike Teunissen, sont les formations les plus souvent citées au moment des pronostics. Des équipes comme les Movistar Nairo Quintana et Alejandro Valverde, les AG2R La Mondiale ou les Cofidis de Thibaut Pinot devront limiter les dégâts pour ne pas compromettre les chances de leurs leaders. Le chronométrage, jusqu'au centième de seconde, est basé sur le quatrième homme de chaque formation. Ces temps sont reportés au classement général individuel. Les coureurs attardés se voient imputer leur temps réel. Deux pointages intermédiaires sont prévus au Bois de la Cambre (Km 13,2) et Schaerbeek (Km 20,1). En 2018, la formation BMC avait remporté l'exercice, ce qui avait permis à Greg Van Avermaet d'enfiler le maillot jaune. (Belga)