Le plus dur dimanche matin pour le Français Tony Gallopin a été d'enfiler sa chaussure gauche, son pied étant gonflé suite à sa chute de samedi à Düsseldorf. "Le staff de l'équipe a fait un superbe travail pour soigner mon pied", a indiqué le coureur français. "J'ai pu prendre le départ. La douleur était présente dès que je tirais sur la pédale et en côte. Je suis dès lors très heureux d'avoir pu atteindre Liège dimanche. Je vais ainsi essayer de survivre jour après jour. La situation est certes loin d'être idéale mais je vais continuer à me battre." (Belga)

Le plus dur dimanche matin pour le Français Tony Gallopin a été d'enfiler sa chaussure gauche, son pied étant gonflé suite à sa chute de samedi à Düsseldorf. "Le staff de l'équipe a fait un superbe travail pour soigner mon pied", a indiqué le coureur français. "J'ai pu prendre le départ. La douleur était présente dès que je tirais sur la pédale et en côte. Je suis dès lors très heureux d'avoir pu atteindre Liège dimanche. Je vais ainsi essayer de survivre jour après jour. La situation est certes loin d'être idéale mais je vais continuer à me battre." (Belga)