En s'extirpant rapidement du peloton, Tiesj Benoot a fait comprendre qu'il avait coché cette étape. "C'était une course très compliquée", a déclaré le coureur de l'équipe belge Lotto Soudal à l'arrivée. "Je suis vite allé dans une échappée car je croyais aux chances de celle-ci. Et ça a failli être le cas." En basculant en tête du Grand Colombier en compagnie de Warren Barguil, Benoot aurait pu espérer mieux. "Je me sentais très fort, mais Barguil a préféré attendre Matthews. Je peux comprendre cette tactique mais ce n'était peut-être pas le plus intelligent car nous avons perdu près de trois minutes sur les favoris. Une fois repris par les hommes forts, j'ai essayé de rester dans le groupe mais ça allait trop vite pour moi." Benoot aura désormais l'occasion de récupérer lors de la journée de repos prévue lundi. "Ce fût une semaine particulièrement difficile. Et c'est la première fois que je fais neuf jours de course de suite. Ce que je ferai? Dormir!", a-t-il poursuivi. Malgré une pointe de déception, Benoot est conscient que ses plus belles années sont encore à venir. "Je suis encore jeune. J'espère que j'aurai encore une chance de jouer la gagne. Mais je n'oublie pas les classiques flamandes. Ce n'est pas parce que je me débrouille bien en ce moment que je suis un coureur de grands tours. Je me sens bien et je respecte les objectifs qu'on m'a confié en début d'épreuve: prendre des échappées et jouer la victoire d'étape. C'est ce que j'ai fait aujourd'hui et c'est ce que je tenterai à nouveau à l'avenir. Mais les courses d'un jour restent ma spécialité." (Belga)

En s'extirpant rapidement du peloton, Tiesj Benoot a fait comprendre qu'il avait coché cette étape. "C'était une course très compliquée", a déclaré le coureur de l'équipe belge Lotto Soudal à l'arrivée. "Je suis vite allé dans une échappée car je croyais aux chances de celle-ci. Et ça a failli être le cas." En basculant en tête du Grand Colombier en compagnie de Warren Barguil, Benoot aurait pu espérer mieux. "Je me sentais très fort, mais Barguil a préféré attendre Matthews. Je peux comprendre cette tactique mais ce n'était peut-être pas le plus intelligent car nous avons perdu près de trois minutes sur les favoris. Une fois repris par les hommes forts, j'ai essayé de rester dans le groupe mais ça allait trop vite pour moi." Benoot aura désormais l'occasion de récupérer lors de la journée de repos prévue lundi. "Ce fût une semaine particulièrement difficile. Et c'est la première fois que je fais neuf jours de course de suite. Ce que je ferai? Dormir!", a-t-il poursuivi. Malgré une pointe de déception, Benoot est conscient que ses plus belles années sont encore à venir. "Je suis encore jeune. J'espère que j'aurai encore une chance de jouer la gagne. Mais je n'oublie pas les classiques flamandes. Ce n'est pas parce que je me débrouille bien en ce moment que je suis un coureur de grands tours. Je me sens bien et je respecte les objectifs qu'on m'a confié en début d'épreuve: prendre des échappées et jouer la victoire d'étape. C'est ce que j'ai fait aujourd'hui et c'est ce que je tenterai à nouveau à l'avenir. Mais les courses d'un jour restent ma spécialité." (Belga)