"J'ai tellement mon mal au dos que je n'ai pas de force, je n'arrive pas à pédaler", a expliqué Pinot. C'est une journée compliquée. Je veux juste m'excuser auprès de mes coéquipiers, de ceux qui me supportent parce que ça fait beaucoup d'échecs pour tout le monde." Un nouveau coup dur pour le Français qui avait dû abandonner en 2019, deux jours avant l'arrivée à Paris. "Aujourd'hui, c'est peut-être un tournant dans ma carrière. J'ai toujours dit que le vélo, c'était se battre prendre du plaisir, gagner des courses et il y a trop d'échecs pour moi en ce moment. Je parle à chaud, le Tour continue. L'équipe est très forte, j'espère que les mecs vont aller chercher une victoire d'étape." (Belga)

"J'ai tellement mon mal au dos que je n'ai pas de force, je n'arrive pas à pédaler", a expliqué Pinot. C'est une journée compliquée. Je veux juste m'excuser auprès de mes coéquipiers, de ceux qui me supportent parce que ça fait beaucoup d'échecs pour tout le monde." Un nouveau coup dur pour le Français qui avait dû abandonner en 2019, deux jours avant l'arrivée à Paris. "Aujourd'hui, c'est peut-être un tournant dans ma carrière. J'ai toujours dit que le vélo, c'était se battre prendre du plaisir, gagner des courses et il y a trop d'échecs pour moi en ce moment. Je parle à chaud, le Tour continue. L'équipe est très forte, j'espère que les mecs vont aller chercher une victoire d'étape." (Belga)