"C'est une réelle aventure folle, un grand bonheur de faire partie de cette famille, mon équipe, avec qui j'ai aussi préparé le Tour. Je ne vais pas pleurer cette fois. C'est très différent de l'année dernière. La première fois c'est incroyable, et maintenant c'est indescriptible, j'apprécie toujours autant ce moment. Je n'aime pas me comparer aux autres, chaque coureur a son style et sa personnalité. Je profite de la vie, je travaille en même temps très dur et c'est une récompense", a dit 'Pogi', également vainqueur des classements de la montagne et du meilleur jeune. "J'avais gagné le Tour de France l'année dernière et au début je ne savais pas comment aborder la plus grande course du monde. Cette année j'étais mieux préparé. Je remercie les spectateurs français, tous les fans de cyclisme du monde entier." Le Slovène doit ensuite disputer la course en ligne aux Jeux Olympiques de Tokyo et le Tour d'Espagne, qui part le 14 août de Burgos. (Belga)

"C'est une réelle aventure folle, un grand bonheur de faire partie de cette famille, mon équipe, avec qui j'ai aussi préparé le Tour. Je ne vais pas pleurer cette fois. C'est très différent de l'année dernière. La première fois c'est incroyable, et maintenant c'est indescriptible, j'apprécie toujours autant ce moment. Je n'aime pas me comparer aux autres, chaque coureur a son style et sa personnalité. Je profite de la vie, je travaille en même temps très dur et c'est une récompense", a dit 'Pogi', également vainqueur des classements de la montagne et du meilleur jeune. "J'avais gagné le Tour de France l'année dernière et au début je ne savais pas comment aborder la plus grande course du monde. Cette année j'étais mieux préparé. Je remercie les spectateurs français, tous les fans de cyclisme du monde entier." Le Slovène doit ensuite disputer la course en ligne aux Jeux Olympiques de Tokyo et le Tour d'Espagne, qui part le 14 août de Burgos. (Belga)