"Pour être honnête, j'ai beaucoup souffert dans ce Tour. Mais aujourd'hui, j'avais de très bonnes jambes, donc je suis très content. Ma copine et sa famille étaient dans le dernier col pour m'encourager. Je savais que si je creusais un écart, je pouvais le tenir. C'est pour ça que Wout (Van Aert, ndlr.) a fait un tel travail dans la vallée." Wout van Aert, qui a remporté le prix de la combativité, s'est réjoui à l'arrivée du succès de son coéquipier. "C'est une grande victoire pour lui. La plus grande de sa carrière. C'est un coéquipier toujours prêt à travailler pour les autres. Aujourd'hui, c'était son jour. Je suis très heureux pour lui", a-t-il déclaré au micro de la RTBF. Le champion de Belgique a aussi surpris les observateurs à se lancer dans la bataille pour le maillot à pois. "Je me suis retrouvé dans l'échappée donc c'était une belle opportunité de prendre des points. Quand je serai encore à l'offensive, j'essayerai de prendre des points mais ce ne sera pas à chaque fois. D'autant que ce sera difficile avec les points doublés lors des arrivées en montagne", a-t-il encore expliqué. Lundi, le peloton connaîtra sa deuxième et dernière journée de repos avant de poursuivre le Tour mardi dans les Pyrénées et la 16e étape entre Le Pas de la Case (en Andorre) et Saint-Gaudens. (Belga)

"Pour être honnête, j'ai beaucoup souffert dans ce Tour. Mais aujourd'hui, j'avais de très bonnes jambes, donc je suis très content. Ma copine et sa famille étaient dans le dernier col pour m'encourager. Je savais que si je creusais un écart, je pouvais le tenir. C'est pour ça que Wout (Van Aert, ndlr.) a fait un tel travail dans la vallée." Wout van Aert, qui a remporté le prix de la combativité, s'est réjoui à l'arrivée du succès de son coéquipier. "C'est une grande victoire pour lui. La plus grande de sa carrière. C'est un coéquipier toujours prêt à travailler pour les autres. Aujourd'hui, c'était son jour. Je suis très heureux pour lui", a-t-il déclaré au micro de la RTBF. Le champion de Belgique a aussi surpris les observateurs à se lancer dans la bataille pour le maillot à pois. "Je me suis retrouvé dans l'échappée donc c'était une belle opportunité de prendre des points. Quand je serai encore à l'offensive, j'essayerai de prendre des points mais ce ne sera pas à chaque fois. D'autant que ce sera difficile avec les points doublés lors des arrivées en montagne", a-t-il encore expliqué. Lundi, le peloton connaîtra sa deuxième et dernière journée de repos avant de poursuivre le Tour mardi dans les Pyrénées et la 16e étape entre Le Pas de la Case (en Andorre) et Saint-Gaudens. (Belga)