En tête de la course avec 27 autres coureurs, Pauwels a tenté sa chance dans l'avant-dernière côte, la plus difficile de la journée. "Je voulais anticiper dans la partie raide de l'ascension", expliquait-il. "Je savais qu'il y avait des grimpeurs forts dans l'échappée et j'ai essayé de prendre un peu d'avance." Rattrapé dans un premier temps par Barguil, Pauwels faisait encore partie du groupe de tête au sommet de cette difficulté avant que Mollema ne surprenne tout le monde en attaquant dans la descente. "On a un peu hésité", regrette Pauwels. "Il a pris une belle avance et après on a commencé à s'organiser. Nous avons tous roulé à bloc derrière lui mais n'arrivions pas à reprendre du temps. C'était l'homme le plus fort à l'avant de la course aujourd'hui. C'est dommage pour moi, c'est une chance de gagner qui s'envole et peut-être que nous n'en aurons plus. Je ne pense pas que l'étape de mardi soit la bonne pour moi. Peut-être celles de mercredi et jeudi mais ça risque d'être compliqué car ce sont deux étapes alpines très dures. Ma condition est bonne, aussi bonne que lors des deux dernières éditions, mais il faut aussi avoir un peu de chance." (Belga)

En tête de la course avec 27 autres coureurs, Pauwels a tenté sa chance dans l'avant-dernière côte, la plus difficile de la journée. "Je voulais anticiper dans la partie raide de l'ascension", expliquait-il. "Je savais qu'il y avait des grimpeurs forts dans l'échappée et j'ai essayé de prendre un peu d'avance." Rattrapé dans un premier temps par Barguil, Pauwels faisait encore partie du groupe de tête au sommet de cette difficulté avant que Mollema ne surprenne tout le monde en attaquant dans la descente. "On a un peu hésité", regrette Pauwels. "Il a pris une belle avance et après on a commencé à s'organiser. Nous avons tous roulé à bloc derrière lui mais n'arrivions pas à reprendre du temps. C'était l'homme le plus fort à l'avant de la course aujourd'hui. C'est dommage pour moi, c'est une chance de gagner qui s'envole et peut-être que nous n'en aurons plus. Je ne pense pas que l'étape de mardi soit la bonne pour moi. Peut-être celles de mercredi et jeudi mais ça risque d'être compliqué car ce sont deux étapes alpines très dures. Ma condition est bonne, aussi bonne que lors des deux dernières éditions, mais il faut aussi avoir un peu de chance." (Belga)