A la sortie d'un virage qu'il n'a pas été en mesure de négocier, Gilbert a basculé au-dessus d'un petit muret après l'avoir percuté, à quelque 59 kilomètres de l'arrivée. Dans un ravin de deux-trois mètres où il a été précipité la tête la première. L'ex-champion du monde (2012), couvert d'égratignures surtout sur le côté gauche, est remonté quelques instants plus tard. Après avoir fait un geste de la main, pouce levé, il a repris le vélo et a poursuivi l'étape. Gilbert s'est fait soigner ensuite, notamment au coude gauche, par le service médical de la course. La descente du Portet d'Aspet, par le versant ouest, a souvent été le théâtre de chutes. La plus grave a concerné le coureur italien Fabio Casartelli qui y a trouvé la mort dans le Tour 1995. (Belga)

A la sortie d'un virage qu'il n'a pas été en mesure de négocier, Gilbert a basculé au-dessus d'un petit muret après l'avoir percuté, à quelque 59 kilomètres de l'arrivée. Dans un ravin de deux-trois mètres où il a été précipité la tête la première. L'ex-champion du monde (2012), couvert d'égratignures surtout sur le côté gauche, est remonté quelques instants plus tard. Après avoir fait un geste de la main, pouce levé, il a repris le vélo et a poursuivi l'étape. Gilbert s'est fait soigner ensuite, notamment au coude gauche, par le service médical de la course. La descente du Portet d'Aspet, par le versant ouest, a souvent été le théâtre de chutes. La plus grave a concerné le coureur italien Fabio Casartelli qui y a trouvé la mort dans le Tour 1995. (Belga)