Depuis sa première participation en 2012, Sagan, 28 ans, est toujours arrivé en vert sur les Champs-Elysées. Le Slovaque a en effet remporté le classement par points en 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016. En 2017, il a été mis hors course après un incident durant un sprint avec Mark Cavendish. Ce qui avait mis fin à son invincibilité. Cette année, Sagan a repris sa domination. Vainqueur de trois étapes (la 2e à La Roche-sur-Yon, la 5e à Quimper et la 13e à Valence), il a également porté le maillot jaune durant une étape, la 3e. Ses trois succès conjugués aux abandons de nombreux sprinteurs ont fait qu'il était mathématiquement assuré de remporter le maillot vert dès la 16e étape. Mais une chute dans la 17e étape a risqué de tout compromettre. Arrivé à 26 minutes du vainqueur du jour Nairo Quintana, il a encore plus souffert deux jours plus tard durant la 19e étape vers Laruns. Lâché dès le début du Col de l'Aspin, il avait dû se battre pour arriver dans les délais, 38 minutes après Primoz Roglic, après avoir vécu la "pire journée depuis dix ans sur un vélo". Passée cette frayeur, Sagan est entré un peu plus dans l'histoire du Tour avec son sixième maillot vert. (Belga)

Depuis sa première participation en 2012, Sagan, 28 ans, est toujours arrivé en vert sur les Champs-Elysées. Le Slovaque a en effet remporté le classement par points en 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016. En 2017, il a été mis hors course après un incident durant un sprint avec Mark Cavendish. Ce qui avait mis fin à son invincibilité. Cette année, Sagan a repris sa domination. Vainqueur de trois étapes (la 2e à La Roche-sur-Yon, la 5e à Quimper et la 13e à Valence), il a également porté le maillot jaune durant une étape, la 3e. Ses trois succès conjugués aux abandons de nombreux sprinteurs ont fait qu'il était mathématiquement assuré de remporter le maillot vert dès la 16e étape. Mais une chute dans la 17e étape a risqué de tout compromettre. Arrivé à 26 minutes du vainqueur du jour Nairo Quintana, il a encore plus souffert deux jours plus tard durant la 19e étape vers Laruns. Lâché dès le début du Col de l'Aspin, il avait dû se battre pour arriver dans les délais, 38 minutes après Primoz Roglic, après avoir vécu la "pire journée depuis dix ans sur un vélo". Passée cette frayeur, Sagan est entré un peu plus dans l'histoire du Tour avec son sixième maillot vert. (Belga)