"L'étape tout entière a été difficile pour moi. Ma pire journée depuis dix ans sur un vélo !", a commenté Sagan. "Je pense que vous avez pu voir à la télé à quel point j'ai souffert. Si j'avais été sur une classique, j'aurais abandonné. Et je pense que ça aurait été différent si je n'avais pas eu le maillot vert sur les épaules. Mais là, il n'y avait aucune chance que je ne sois pas à l'arrivée. Terminer cette étape, c'est plus qu'une victoire pour moi. C'était très dur et j'y suis seulement arrivé grâce à mes coéquipiers Daniel Oss, Maciej Bodnar et Lukas Pöstlberger, qui sont restés avec moi toute la journée pour me soutenir." (Belga)

"L'étape tout entière a été difficile pour moi. Ma pire journée depuis dix ans sur un vélo !", a commenté Sagan. "Je pense que vous avez pu voir à la télé à quel point j'ai souffert. Si j'avais été sur une classique, j'aurais abandonné. Et je pense que ça aurait été différent si je n'avais pas eu le maillot vert sur les épaules. Mais là, il n'y avait aucune chance que je ne sois pas à l'arrivée. Terminer cette étape, c'est plus qu'une victoire pour moi. C'était très dur et j'y suis seulement arrivé grâce à mes coéquipiers Daniel Oss, Maciej Bodnar et Lukas Pöstlberger, qui sont restés avec moi toute la journée pour me soutenir." (Belga)