"Je suis content par-dessus-tout de la manière", déclare Mathieu van der Poel, qui a accéléré à un peu plus de 700 m de l'arrivée. "Je voulais prendre les secondes du point-bonus si je voulais avoir aussi le maillot jaune. Alors j'ai couru pour aller les chercher mais c'était déjà dur, j'ai tout donné. Je savais que c'était ma dernière chance de prendre le maillot jaune et c'est incroyable de réussir". Pointé comme un des grands favoris de la 1e étape samedi, van der Poel n'avait terminé que 20e, avouant "ne pas avoir les jambes". Il semblait les avoir retrouvées dimanche. "J'ai vraiment senti que j'étais beaucoup mieux qu'hier", dit le champion du monde de cyclocross." Il y avait certainement un peu trop de stress pour la première journée et mes jambes n'étaient pas si bonnes. Quand j'ai attaqué à 800 mètres, j'ai vu que personne ne me suivait, alors j'ai continué à fond. Les 500 derniers mètres étaient très douloureux, mais je savais que j'avais assez d'énergie pour finir seul et gagner". Mathieu van der Poel a non seulement enlevé l'étape mais il s'est emparé du maillot jaune. Un maillot jaune que son grand-père Raymond Poulidor, décédé en 2019, n'a jamais eu l'occasion de porter. "J'ai compris que j'allais prendre le maillot jaune? c'est dommage que mon grand-père ne soit pas là, il serait très fier. J'en ai beaucoup parlé avec ma mère. C'est mon premier Tour et même si j'ai d'autres objectifs sur les Jeux, j'aimerais bien le finir", a conclu Mathieu van der Poel, qui est aussi en tête du classement du meilleur grimpeur. (Belga)

"Je suis content par-dessus-tout de la manière", déclare Mathieu van der Poel, qui a accéléré à un peu plus de 700 m de l'arrivée. "Je voulais prendre les secondes du point-bonus si je voulais avoir aussi le maillot jaune. Alors j'ai couru pour aller les chercher mais c'était déjà dur, j'ai tout donné. Je savais que c'était ma dernière chance de prendre le maillot jaune et c'est incroyable de réussir". Pointé comme un des grands favoris de la 1e étape samedi, van der Poel n'avait terminé que 20e, avouant "ne pas avoir les jambes". Il semblait les avoir retrouvées dimanche. "J'ai vraiment senti que j'étais beaucoup mieux qu'hier", dit le champion du monde de cyclocross." Il y avait certainement un peu trop de stress pour la première journée et mes jambes n'étaient pas si bonnes. Quand j'ai attaqué à 800 mètres, j'ai vu que personne ne me suivait, alors j'ai continué à fond. Les 500 derniers mètres étaient très douloureux, mais je savais que j'avais assez d'énergie pour finir seul et gagner". Mathieu van der Poel a non seulement enlevé l'étape mais il s'est emparé du maillot jaune. Un maillot jaune que son grand-père Raymond Poulidor, décédé en 2019, n'a jamais eu l'occasion de porter. "J'ai compris que j'allais prendre le maillot jaune? c'est dommage que mon grand-père ne soit pas là, il serait très fier. J'en ai beaucoup parlé avec ma mère. C'est mon premier Tour et même si j'ai d'autres objectifs sur les Jeux, j'aimerais bien le finir", a conclu Mathieu van der Poel, qui est aussi en tête du classement du meilleur grimpeur. (Belga)