La première (côte des Neyrolles, 2e catégorie) des sept montées du parcours est programmée dès la sortie de Nantua. Les grandes difficultés vont commencer avec le col de la Biche, très pentu (10,5 km à 9 %), situé au km 67,5. Il précède une descente technique qui conduit au spectaculaire Grand Colombier, escaladé cette fois par sa voie la plus raide dite la "directissime" (8,5 km à 9,9 %). Au bas de la descente, le Tour passe à Culoz, où le Colombien Jarlinson Pantano s'était imposé l'an passé, et traverse la vallée pour s'attaquer à la troisième ascension hors catégorie, le Mont du Chat, abordé par le marchepied de Jongieux (3,9 km à 4,2 %). Le col, emprunté par le récent Dauphiné, grimpe jusqu'à 1.504 mètres d'altitude, un belvédère juché au-dessus du lac du Bourget, au bout des 8,7 kilomètres de montée (à 10,3 %). La descente, sinueuse et rapide, et la partie de plat terminale, sur les 13 derniers kilomètres, conduisent à l'arrivée jugée dans le centre de Chambéry. Le Tour vient pour la 3e fois dans la préfecture de Savoie (60.000 habitants). Mais Chambéry n'a encore jamais accueilli d'arrivée d'étape. L'arrivée est prévue vers 17h02 si la moyenne est de 35 km/h. On annonce cependant des orages qui pourraient rendre les descentes très dangereuses. (Belga)

La première (côte des Neyrolles, 2e catégorie) des sept montées du parcours est programmée dès la sortie de Nantua. Les grandes difficultés vont commencer avec le col de la Biche, très pentu (10,5 km à 9 %), situé au km 67,5. Il précède une descente technique qui conduit au spectaculaire Grand Colombier, escaladé cette fois par sa voie la plus raide dite la "directissime" (8,5 km à 9,9 %). Au bas de la descente, le Tour passe à Culoz, où le Colombien Jarlinson Pantano s'était imposé l'an passé, et traverse la vallée pour s'attaquer à la troisième ascension hors catégorie, le Mont du Chat, abordé par le marchepied de Jongieux (3,9 km à 4,2 %). Le col, emprunté par le récent Dauphiné, grimpe jusqu'à 1.504 mètres d'altitude, un belvédère juché au-dessus du lac du Bourget, au bout des 8,7 kilomètres de montée (à 10,3 %). La descente, sinueuse et rapide, et la partie de plat terminale, sur les 13 derniers kilomètres, conduisent à l'arrivée jugée dans le centre de Chambéry. Le Tour vient pour la 3e fois dans la préfecture de Savoie (60.000 habitants). Mais Chambéry n'a encore jamais accueilli d'arrivée d'étape. L'arrivée est prévue vers 17h02 si la moyenne est de 35 km/h. On annonce cependant des orages qui pourraient rendre les descentes très dangereuses. (Belga)