"Hier, j'ai dit que c'était comme un rêve, il était difficile d'avoir une vision claire", a confié Teunissen, vainqueur surprise samedi. "J'ai repensé à cela toute la nuit. Je savais qu'aujourd'hui, il y avait une grande possibilité pour nous. Le maillot jaune a été un surplus de motivation. Nous nous étions préparés depuis très longtemps, c'était un objectif. Nous avons roulé à fond, nous n'avons quasiment pas ralenti. Quand on a entendu qu'on détenait le meilleur temps, le moral a été encore rehaussé et nous avons littéralement volé jusqu'à l'arrivée. Le rêve continue", a raconté le maillot jaune. "Cette victoire est le signe du développement et de l'amélioration de l'équipe ces dernières années", a ajouté Teunissen. "Nous nous sommes améliorés à tous les points de vue avec le nouveau sponsor (l'an passé l'équipe s'appelait LottoNL-Jumbo, ndlr): l'équipement, les vélos, nous avons effectué des tests en soufflerie, étudié des positions différentes,... Et puis nous avons ajouté Tony Martin et Wout van Aert. Tony est désireux d'apporter son expérience. Il donne ses idées, ses conseils. Aujourd'hui, nous étions nerveux, il nous a dit de profiter de la course. Il a été un élément crucial de cette victoire." Lundi, la troisième étape, entre Binche et Épernay, est propice aux puncheurs comme Teunissen et van Aert, deuxième du général à 10 secondes. "Avant le départ, j'avais des ambitions pour cette étape. Je conserve ces ambitions", a confirmé Teunissen. "Avec Wout, nous sommes deux des favoris de l'étape. On a montré ces derniers jours le niveau qui est le nôtre. Nous nous entendons bien. Nous devrons bien communiquer dans le final pour que l'un de nous soit devant. Si je ne perds pas de temps, je garde le maillot. S'il gagne, ce sera lui. Dans ce cas, je serai content pour lui, ça restera deux jours formidables." (Belga)