"Stevie a travaillé toute sa carrière pour ça et il est enfin récompensé. Deux fois quatrième d'un grand Tour (Vuelta 2018 et Giro 2016), il monte enfin sur le podium", a poursuivi De Plus. "C'est un grand professionnel, un leader à admirer. Nous avons mis toutes nos cartes sur la table et cela a rapporté. Nous avons pris l'initiative avec l'équipe. Tout le monde savait que c'était le jour J. Cette réduction du kilométrage n'était pas à son avantage, mais nous en avons tiré le meilleur parti et Julian Alaphilippe a craqué. Il était difficile de faire la différence sur cette ascension parfois dure et parfois roulante. Mais je savais que je devais aller un peu plus vite sur les parties les plus raides et temporiser un peu sur les plus plates. J'ai aussi essayé de donner des impulsions dans les virages pour faire craquer les hommes à l'arrière et j'ai réussi." "C'était une étape très lourde malgré ses 60 km à peine", a poursuivi le Belge. "Nous avons attaqué la montée à toute vitesse et nous avons poursuivi à un rythme régulier. Quand Alaphilippe a craqué, ça nous a bien sûr boostés et j'ai commencé à pédaler encore plus fort pour Stevie. Je suis si content pour lui. Je suis vidé: 20 jours de course acharnée et ce samedi, j'ai de nouveau franchi le seuil de la douleur. Quand vous voyez que Julian craque et que votre leader est sur le podium, cela en devient un plaisir. J'en suis sans voix." "Est-ce que je pourrai un jour rouler pour le classement? Je préfère ne pas répondre à cette question", confie le coureur de 23 ans. "C'est tellement difficile. Quand je fais un stage avec Roglic et Kruijswijk, je remarque qu'il y a toujours une différence. Ces hommes sont si constants qu'ils peuvent performer à un haut niveau pendant trois semaines. Mais je suis heureux qu'après 20 jours, j'atteigne encore un niveau élevé. En fait, je suis très fier, j'ai eu deux préparations complètes: une pour le Giro, qui est partiellement tombée à l'eau, et une pour le Tour. Au total, j'ai passé 70 jours en altitude. J'ai été souvent loin de chez moi mais cela a servi", a conclu De Plus. (Belga)