Première à prendre le départ, la formation britannique Ineos, celle du vainqueur de l'an dernier le Gallois Geraint Thomas et de l'un des autres grands favoris le Colombien Egan Bernal, a signé le premier temps de référence en coupant la ligne dans un temps de 29:18. Il aura fallu attendre le temps de Deceuninck - Quick-Step, antépénultième à prendre le départ, pour venir inquiéter le chrono d'Ineos mais l'équipe belge a échoué à une seconde (29:19). Dernière au départ, maillot jaune sur les épaules de Mike Theunissen oblige, Jumbo-Visma a confirmé son statut de favori du jour. Grâce à l'Allemand Tony Martin, quadruple champion du monde individuel de l'exercice, mais aussi à Wout Van Aert, champion de Belgique du chrono, la formation néerlandaise a surclassé le reste du peloton. Outre la performance de premier choix des Jumbo-Visma, le reste du top-10 est très serré avec 21 secondes d'écart entre le Team Ineos, 2e, et Astana, 10e en 29:38. La troisième étape lundi partira de Binche pour regagner Épernay après 215 kilomètres de route. Le final, avec les 500 derniers mètres à 8% de moyenne, pourrait convenir à des puncheurs comme Greg Van Avermaet, maillot à pois du Tour après être passé en tête du Mur du Grammont samedi. (Belga)